Renault Gordini et Dinky Toys

R8 Gordini Dinky ToysLes éditions Atlas, dans leur série « les Dinky Toys de mon enfance », rendent un hommage à Gordini à travers un coffret retraçant la collaboration entre Renault et Amédée Gordini. C’est l’occasion de se souvenir que Dinky Toys a reproduit les deux Gord’ les plus mythiques, la R8 et la R12, et de découvrir, réunies, toutes les Renault Gordini interprétées par Dinky et Atlas.

La collaboration entre Renault et Gordini commence en 1957 par la Dauphine Gordini dont la transformation touche essentiellement le moteur (de 30 à 38cv). Il faut attendre la Dauphine 1093, évolution de la Gordini, pour voir apparaitre des signes extérieurs : bandes bleues, phares agrandis, jantes… Cette Dauphine remportera le tour de Corse. Si Dinky Toys a reproduit la Dauphine, il faudra attendre la nouvelle série Atlas pour mettre en vitrine une Dinky 1093 blanche à bandes bleues. Certes, ce n’est plus une Gordini mais le choix est intéressant, cependant le numéro 23 ne fait référence à aucune course précise.

Le deuxième modèle transformé par le sorcier va rentrer dans la légende, il s’agit de la Renault 8 Gordini. Produite de 1964 à 1970, elle sera déclinée avec deux moteurs, 1100 puis 1300 cm3. La Gord’ va permettre à toute une génération de pilote de s’affirmer à travers la Coupe R8 Gordini. Cette petite auto va aussi cueillir de nombreux succès dans les rallyes, notamment au tour de Corse. Face au succès, Renault va produire une R8 S possédant la même carrosserie mais un moteur moins puissant. Dinky Toys met cette voiture à son catalogue en 1969 sous la référence 1414. Réalisée sur la base de la R8 classique, Dinky ajoute des phares scintillants, un pilote, la robe bleu, les célèbres bandes blanches et enfin le numéro 36 en papier collant. Atlas, dans son coffret reproduit cette même voiture, accompagnée d’une très belle R8 S jaune dont seule une petite série a été produite par Dinky Toys en 1970, cette voiture est très rare, c’est un très bon choix.

La succession d’un mythe est toujours difficile, c’est cette mission qui sera donnée à la Renault 12 en 1971. Même recette, une berline familiale, un moteur plus puissant, le bleu Gordini, les bandes blanches, plus de pare-chocs…  Le flambeau ne sera jamais totalement repris dans le coeur des fans malgré la coupe Gordini dont elle sera l’actrice de 1971 à 1974. Dinky Toys a appliqué la même recette que pour la R8 et produit une très belle R12 Gordini sous la référence 1424 G. Cette miniature sera produite en 1971 en France, puis de 1974 à 1978 en Espagne. Modèle identique sauf les phares peints en jaune, les bandes mieux positionnées et le chassis marqué « made in spain ».

L’aventure Gordini s’achève sur un dernier modèle qui n’aura de Gordini que le nom. Il s’agit d’une Renault 17 TS renommée, aucun autre signe distinctif et surtout l’absence du sorcier dans cette aventure. En 1978, Dinky Toys est en fin de vie et seuls quelques moules Pilen font encore vivre la marque en Espagne. La R17 TS est commercialisée sous la référence 1451, c’est la version restylée de la 17, elle aurait pu se nommer Gordini.

Ce contenu a été publié dans Autour de Dinky Toys, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Renault Gordini et Dinky Toys

  1. Vente Trike dit :

    J’aime beaucoup ce site

Laisser un commentaire