Le nouveau Roulet dans Passion 43

Passion 43 - Numéro 32Le magazine Passion 43 de novembre 2012 (n°32) consacre un dossier au nouveau livre Dinky Toys de Jean Michel Roulet.
On vous avait présenté en détail le livre dès le 8 août, (lire l’article), Passion 43 est-il aussi enthousiaste que nous?
Sur 7 pages, agrémentées de photos de Dinky Toys choisies dans le livre, le dossier est écrit à deux mains :Pierre Ferrer tout d’abord titre sa partie « Da Dinky code ou la légende Roulet ». Il est naturellement ravi de ce nouveau tome mais regrette le nombre très important de prototypes qu’il nomme assez justement « versions de travail », il en dénombre environ trois cents. Ces « versions de travail » prennent une place importante et nuisent à la clarté de l’ouvrage au point même, selon lui, de troubler le collectionneur « basique ». C’est bien observé, et on peut se demander si J.M.Roulet n’aurait pas dû regrouper ces modèles dans un chapitre à part.

Les Dinky Toys français de Jean-Michel Roulet

C’est précisément en détaillant chaque chapitre que Thierry Redempt a choisi de nous présenter le livre de JMR, derrière un titre classique « La légende des Dinky-Toys de Jean-Michel Roulet ». Il nous rappelle que c’est en 1960 qu’est apparu le premier livre établissant un listing des automobiles miniatures et se réjouit de cette « encyclopédie ». Il relève que nous tenons là un ouvrage d’historien qui va plutôt ravir les puristes mais rappelle qu’il est de notre devoir d’élever les connaissance des néophytes.
T.Redempt précise que tout ce travail justifie largement le prix de 80€, le prix d’une série 24 sans boite.

En conclusion, Passion 43 est, tout comme nous, ravi de ce nouvel opus de Jean-Michel Roulet en relevant toutefois l’aspect peu être trop fouillé pour le néophyte.
Ce que Passion 43 ne vous dit pas encore, c’est que le néophyte a accès au dossier « Collectionner Dinky Toys » de Filrouge automobile.

Ce contenu a été publié dans Autour de Dinky Toys, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire