Une voiture, une miniature : Ferrari 375 Plus de 1954

Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954 - Kit StarterUne voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel…
Ce mois-ci, la Ferrari 375 Plus et sa reproduction au 1/43ème par Starter. Il y a 60 ans, Ferrari était Champion du monde des voitures de sport en remportant deux courses majeures, les 24 Heures du Mans et la Carrera Panamericana.

Dès 1953, dans le premier Championnat du Monde des voitures de sport, Ferrari inscrit son nom au palmarès, une victoire difficile face à Jaguar. En 1954, Ferrari engage la 375 Plus et va largement dominer les autres marques. Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954La Ferrari 375 Plus est dessinée par Pininfarina qui crée ici une carrosserie spider biplace en aluminium riveté. Elle est équipée du moteur V12 4,9 litre Colombo / Lampredi de 300 cv, d’une boite à quatre vitesses, de freins à tambour et de roues Borrani. Elle peut atteindre 280 km/h. Cinq exemplaires seront créés pour la compétition, ils vont se forger un palmarès spectaculaire sur cette année 1954.

Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954Le championnat du Monde 1954 des voitures de sport comporte six courses dont les légendaires Mille Miglia, 24 Heures du Mans et Carrera Panamericana. Seuls les quatre meilleurs résultats sont comptabilisés, Ferrari fait le plein des points, 32, en remportant quatre victoires : 1000 km de Buenos Aires, 24 Heures du Mans, RAC Tourist Trophy, Carrera Panamericana. La 375 Plus est la première Ferrari de Sport à dominer autant la concurrence, le doublé Le Mans – Panamericana en fait aujourd’hui une voiture mythique, confirmé par les 13,5 millions d’euros atteints début juillet lors de la vente aux enchères de Goodwood.

Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954Revenons sur cet exceptionnel doublé. –  Les 12 et 13 juin 1954, la Scuderia Ferrari aligne trois spider 375 Plus face aux Jaguar type D favorites. Rappelons qu’à cet instant, Ferrari n’a remporté qu’une fois les 24 heures, en 1949. Dans des conditions météo rendues difficiles par la pluie, la Ferrari 375 Plus de Gonzales et Trintignant remporte la victoire devant la Jaguar D qui termine à seulement 1 minute 45. Ferrari 375 Plus, vainqueur de la Carrera Panamericana 1954 –  La Carrera Panamericana n’aura connu que cinq éditions de 1950 à 1954. Durant six jours, sur plus de 3000 km et sur routes ouvertes, la « Pan-Am » traverse le Mexique. Les plus prestigieux constructeurs de l’époque s’intéressent à cette course si particulière et dangereuse à la fois, la course de vitesse la plus folle de tous les temps. Ferrari, Mercedes et Lancia remporteront la « Pan-Am ». Ferrari 375 Plus, vainqueur de la Carrera Panamericana 1954Du 19 au 23 novembre 1954, c’est la dernière étape du Championnat et Ferrari va remporter l’épreuve avec le pilote italien Umberto Maglioli. La numéro 19 avale les 3069 km de la course en 17h 40mn 26s à une moyenne de 173.692 km/h. Point particulier, sur la Panamericana, la publicité fait son apparition sur les voitures. Le « Escuadron 1-2-3 » de la Ferrari se réfère au produit du sponsor, une sorte de sauce barbecue. En 1955, après 5 courses durant lesquelles de nombreux concurrents trouvèrent la mort, la course sera supprimée définitivement.

Ferrari 375 Plus, vainqueur de la Carrera Panamericana 1954Succès en course, succès en miniature, la Ferrari 375 Plus séduit les marques de miniatures. Ce succès est toutefois assez récent au 1/43ème et au 1/18ème. Dans les années 50, ce modèle, à ma connaissance, n’a pas été reproduit et il faudra attendre les années 70 avec la création des kits comme John Day pour pouvoir la mettre en vitrine. Dans les années 80, toujours en kit les reproductions en résine vont s’intensifier, puis depuis quelques années les industriels proposent des modèles montés, le vintage étant à la mode. Ferrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit StarterLa miniature que nous présentons est un kit produit par Starter, avec deux miniatures ce mois-ci pour ce magnifique doublé. Deux voitures identiques au détail près du bosselage arrière de protection du pilote, présent sur la « Pan-Am ». Comme tous les kits Starter datant d’une trentaine d’années, les lignes sont très bonnes et les détails bien présents. Les roues fils sont réalistes et les décorations fidèles. Seul bémol, le vieillissement de ces miniatures, ici bien préservées en vitrine, mais qui restent fragiles et il est difficile de se débarrasser de la poussière qui s’accumule inévitablement. Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954 - Kit StarterLa n°4 était référencée Starter FER026, la n°19 Starter FER027. Starter a disparu au début des années 2000. Marque très prolifique puisque on dénombre 1578 références (source Auto-Mini.com), elle a fait le bonheur des modélistes dans les années 80/90. La gamme Starter couvrait toutes les compétitions circuit et rallye et permettait de suivre l’actualité du moment et de remonter dans l’histoire des courses automobiles.

La Ferrari 375 Plus est une voiture glorieuse à posséder par tous les amateurs de Ferrari, du Mans ou des courses de légende.

Ferrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit Starter  Ferrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit StarterFerrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit Starter  Ferrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit StarterFerrari 375 Plus, vainqueur de la Carrera Panamericana 1954 - Kit Starter  Ferrari 375 Plus, vainqueur des 24 heures du Mans 1954 - Kit StarterFerrari 375 Plus, vainqueur de la Carrera Panamericana 1954 - Kit Starter  Ferrari 375 Plus 1954, vainqueur des 24 heures du Mans et de la Carrera Panamericana- Kit Starter

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire