Un livre : Michel Hommell, la passion à plus d’un titre

Michel Hommell, La passion à plus d'un titreLes vacances, l’occasion d’une visite au Manoir de l’automobile de Lohéac et aussi de se plonger dans la lecture du livre consacré à Michel Hommell, le créateur de ce très beau musée. On lui doit aussi le rallycross et les magazines Echappement, Auto-hebdo, Auto-passion… Alors allons à la rencontre de ce faiseur de passions.

L’adage le dit, les cordonniers sont les plus mal chaussés. Editeur depuis 40 ans, on aurait pu attendre une biographie de Michel Hommell depuis bien longtemps. Mais voilà, notre homme est discret, alors parler des autres, de ses passions, oui, parler de lui, quel intérêt ?

Christian Courtel, auteur de la biographie de Michel Hommell

Né en 1949, Christian Courtel a accompli l’essentiel de sa carrière de journaliste dans le groupe de presse Michel Hommell, depuis 1970. Il a été rédacteur en chef d’Auto Hebdo de 1991 à 2003, puis collaborateur d’Échappement Classic. Il est l’auteur de nombreux livres consacrés à l’automobile.

Pourtant le sport automobile en France lui doit beaucoup et chaque mordu d’automobile passion attendait ce moment, ce plongeon dans l’univers d’un pionnier, d’un témoin d’une époque qui s’en va, inexorablement.

L’auteur de cette biographie est Christian Courtel, dont la carrière au sein du groupe de presse Hommell en fait un témoin privilégié.
Témoin est d’ailleurs l’approche retenue par Christian Courtel pour la rédaction du livre, il nous offre là un livre de témoignages. Témoignage de Michel Hommell bien sûr, mais aussi témoignages de ceux qui ont collaboré avec lui, et ils sont nombreux. Chacun nous raconte un petit morceau de sa vie : la rencontre, le travail, une anecdote, ses regrets parfois… Des témoignages francs et sans concession.
Si ce parti donne au livre un sentiment quelque peu décousu, il a le mérite de laisser au lecteur sa propre analyse. La chronologie est respectée, mais n’apparait pas comme une évidence, le but ici est de faire découvrir l’homme :  un homme simple, l’entrepreneur : un patron de presse et un constructeur automobile, le bâtisseur : un Lohéacien.

Un homme simple

Michel Hommell, La passion à plus d'un titreAprès la lecture des 246 pages, si je ne devais sélectionner qu’un qualificatif, je retiendrais celui d’optimiste. Michel Hommell est un optimiste par nature. Chaque difficulté s’efface derrière une détermination et un optimisme sans borne. Cette qualité lui a permis au cours des presque cinquante années de vie professionnelle de faire fi des difficultés, de faire fructifier le positif en omettant le négatif. Michel Hommell va de l’avant et sait s’entourer, déléguer, faire confiance. Voilà une autre qualité essentielle, il repère le talent chez les autres et donne toujours une première chance. Son intuition pour détecter la bonne idée lui fait prendre des risques, le plus souvent avec la réussite à la clé.
Michel Hommell reste le plus souvent dans l’ombre, même lorsqu’il courrait en Coupe Gordini. Il a du talent et truste souvent les places d’honneur sur sa Renault 8 Gordini, mais c’est pour lui une passion, un loisir. Son destin est ailleurs.

Un patron de presse

Michel Hommell, La passion à plus d'un titre - les premiers EchappementDerrière l’homme simple se cache un redoutable entrepreneur. A 21 ans, sans diplôme, Michel Hommell décide par hasard, avec un copain, de se lancer dans l’imprimerie. « Nous faisions de petites choses, comme du papier à entête, des catalogues, nous avions trois machines, mon copain s’occupait de la technique et moi, du commercial. Mais j’ai fini par maîtriser le métier et, puisque j’étais passionné de sport automobile, j’ai pensé créer un magazine pour les gens comme moi. C’est ainsi que j’ai lancé Echappement. » Nous sommes en 1968, Michel Hommell devient patron de presse. Tout n’est pas facile mais on le sait, l’homme est un aventurier, il prend des risques, sait s’entourer et faire confiance, les gens le suivent parfois aveuglément. Les succès sont au rendez-vous, les échecs aussi mais ils n’entachent jamais l’optimisme. De nombreux magazines sont lancés, s’ils ont du succès, ils perdurent, sinon ils sont arrêtés. C’est la clé de la réussite de Michel Hommell. Aujourd’hui, dans son groupe de presse, on trouve des magazines aussi bien d’automobiles, que d’histoire, de loisir, de télé, de santé…
Le Groupe Michell Hommell et ses filiales, c’est plus de 50 titres de magazines ; bien sur, les titres que nous retenons sont Echappement, Auto Hebdo, Auto Passion (hélas arrêté), Auto Modélisme…

Un constructeur automobile

Hommel Berlinette RS2 - Manoir de l'automobileL’aventure la plus incroyable de Michel Hommel est sans nul doute celle de constructeur automobile. Nous sommes en 1990 et le paysage automobile français a perdu tous ces petits constructeurs. Alpine a été absorbé par Renault qui n’a pas cru bon de produire une remplaçante à la Berlinette.
C’est cette idée qui germe dans l’esprit de Michel Hommell, créer une voiture sportive, spartiate, destinée aux sportifs « purs et durs ».
Les lecteurs d’Echappement sont mis à contribution pour définir la Berlinette idéale, le succès est immédiat et les choses vont aller très vite. En août 91, la construction de la Berlinette Hommell est annoncée, au Mondial de l’Auto 92 le prototype est présenté, le 16 août 94 la première voiture est livrée.
L’aventure des Automobiles Hommell durera jusqu’en 2003, 260 voitures auront été produites.

Un Lohéacien

Lohéac, l'église, un village sous le signe de l'automobileMichel Hommell n’a jamais oublié ses racines lorraines et la ferme familiale. Sa vie parisienne d’entrepreneur n’a fait que renforcer ce besoin de retour à la terre, au terroir. S’il a grandi à l’est, c’est à l’ouest qu’il va se ré-enraciner. En 1973, il éprouve le besoin d’acquérir une maison à la campagne, le hasard l’amène à Lohéac, petit village breton situé entre Rennes et Redon. Michel Hommell va se prendre de passion pour ce bourg qu’il va ressusciter, dynamiser. Il va tour à tour y créer en 1976 la première épreuve de rallycross en France, ouvrir en 1991 son musée de l’automobile, implanter l’usine des automobiles Hommell en 1992. Lohéac va bientôt vivre au rythme de l’automobile, les circuits fleurissent, les évènements se multiplient. Le village sous l’impulsion de Michel Hommell est totalement rénové et retrouve son caractère d’antan, les hôtels, les restaurants, les commerces reviennent.
Michel Hommell a rassemblé et entrainé derrière lui toute une population, puis s’est peu à peu effacé, l’homme reste simple et discret.

A 70 ans, Michel Hommell a certainement encore beaucoup de projets.
Son musée ne cesse d’évoluer, même si on regrette parfois que la voiture « populaire » prend le pas sur la voiture « d’exception ». Mais cette évolution révèle une nouvelle fois un homme proche des gens, à l’écoute du plus grand nombre, un homme populaire au sens noble, et accessible.

C’est le sentiment qui se dégage du livre écrit par Christian Courtel, un livre sur un homme rare qu’il convient de découvrir.

Michel Hommell, La passion à plus d'un titre    Michel Hommell, La passion à plus d'un titre - Passion pour la R8 Gordini (ici Norev et Solido)

Ce contenu a été publié dans Gentleman driver, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire