André-Marie Ruf : Il y a 10 ans …

André-Marie Ruf (merci à Anthony Ruf)… l’artiste nous quittait.
En ce mois d’août 2014, au milieu des diverses commémorations, il en est une qui est passée sous silence, une qui revêt pourtant une importance toute particulière dans le monde des collectionneurs de voitures au 1/43ème, c’est le dixième anniversaire de la disparition d’André-Marie Ruf.

Si de nombreuses marques de voitures miniature, disparues ou actuelles, sont rentrées dans la postérité,  on a le plus souvent oublié que derrière ces marques, se cachent des hommes, des passionnés. L’histoire n’a retenu que quelques personnages emblématiques. Parmi les Franck Hornby, Emile Véron, et John Day, il y a André-Marie Ruf.

Nous avons consacré un dossier sur la légende d’AMR, mais il est utile, en cet anniversaire, de revenir sur l’homme sans doute le plus controversé de l’histoire des miniatures.
C’est Anthony Ruf, son fils, qui souligne le mieux le caractère et la carrière chaotique de son père.
Il en ressort qu’André-Marie Ruf , n’était pas un affairiste, en ce sens qu’il n’avait pas le sens des affaires. Lorsque la poignée de main suffit à sceller un contrat, on s’expose nécessairement aux profiteurs et aux filous. Sa vie aura été cela mais cela n’aura pas été sa vie. Sa vie, celle qui nous intéresse, c’est celle de l’artiste.

L’artiste

Le monde de la voiture miniature est composé depuis l’origine, que l’on peut situer vers 1930, d’industriels et d’artisans.
Les industriels sont les plus connus : Dinky toys, Solido, Norev, Spark…
Les artisans restent le plus souvent confidentiels et éphémères, ils sont présents dans le domaine du kit et des modèles montés, généralement de grande qualité.
Puis un jour, émerge un artiste, c’est André-Marie Ruf.

Ce qui diffère l’artiste de l’artisan est un grand classique des cours de philosophie. Je ne vais pas disserté sur ce thème mais selon moi André-Marie Ruf était plus qu’un artisan. Son approche du modélisme avait quelque chose d’artistique.
Il disait « cette voiture, moi je la vois comme ça » un siècle plus tôt Paul Gauguin écrivait « Comment voyez-vous cet arbre ? Vert? Mettez-donc le plus beau vert de votre palette; et cette ombre? Plutôt bleue? Ne craignez pas de la peindre aussi bleue que possible ».
L’interprétation, c’est le propre de l’artiste et André-Marie Ruf interprétait. La courbure d’une aile, la dimension d’un aileron, la largeur d’une roue… l’homme interprétait, « trichait » comme il aimait à le rappeler. Ses miniatures sont des interprétations, là où l’artisan va reproduire au plus juste, lui nous offre une vision, une transcription  d’une automobile proche de l’échelle du 43ème.
Voilà ce qui a guidé André-Marie Ruf pendant près de 30 années, jusqu’à ce 1er août 2004 où la maladie l’a emporté. Je ne sais comment il voyait le ciel mais depuis 10 ans il l’interprète à sa manière.

Il nous a laissé les AMR, ses oeuvres d’art, objets culte de la miniature.

Merci l’artiste.

Porsche 935/78 Moby Dick selon André-Marie Ruf

Porsche 935/78 Moby Dick selon André-Marie Ruf

Ce contenu a été publié dans Modèles réduits et jouets anciens, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à André-Marie Ruf : Il y a 10 ans …

  1. brun dominique. dit :

    Merci MR. RUF pour votre rêve au travers de vos kits, que j’ai aimés, montés, regardés etc…..Vous resterez dans nos mémoires jusqu’à la fin de notre vie. Un de vos kits dans nos mains, la surprise c’est le poids, la beauté, le respect des formes, les courbes etc.. et le choix des modèles.
    Si vous étiez encore parmi nous, je serais curieux de connaitre votre vision du modèle réduit d’aujourd’hui. Quand on prononçait, c’est un kit AMR, nous avions tout dit. Encore merci pour votre travail, votre passion qui est partagée..C’est dommage que la relève familiale n’existe pas.pour continuer de rêver et de se faire plaisir en montant de nouveaux kits mythiques. Nous pensons à vous MR. RUF en regardant vos miniatures dans nos vitrines. Et si de la haut, vous nous voyez?
    Bien cordialement.

  2. DAROCHA dit :

    Merci pour ces Belles autos AMR

  3. antony ruf dit :

    Un grand MERCI de nous trois pour ce texte magnifique.
    Sincèrement,
    Antony, Magali et Marie-Claude RUF

  4. filrouge-automobile dit :

    Merci pour votre témoignage.

  5. E. Pellanda dit :

    Je suis le titulaire de Sprint43.
    Un beau jour de mars, il y a dix ans, un telephone arrive:
    Bonjour, je suis André Marie Ruf…..J’ai pensé : oui, et moi je suis Napoleon….C’était vraiment le Grand, très gentil et cordial
    , auquel j’avais envoyé des roues de Cobra et de Porsche Carrera.. Au bon moment de presenter son mannequin de la. Cobra Coupé, il a du se rappeler de mes roues. Un longue et simpatique conversation et voila que la collaboration venait de demarrer.
    Ruf était mon idole pour ses idée innovatives et pour avoir donné une touche de modernité au modelisme du debut années soixantedix.. Je me suis amusé a monter ses kit pendant des années.
    Il est disparu trop tôt , mais son mite est vif , et une niche de collectionneur apprecie toujours ce qu’il a produit.
    Voila mon petit souvenit de AM Ruf

Laisser un commentaire