Une voiture, une miniature : Ferrari 365 GT4 BB

Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3Une voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel…
Ce mois-ci la Ferrari 365 GT4 BB et sa reproduction au 1/43ème par AMR. Un hommage à André-Marie Ruf qui disparaissait il y a tout juste 10 ans à travers cette Ferrari, modèle charnière dans l’histoire de la marque.

Ferrari 365 GT4 BB de 1975A la fin des années 60, la concurrence est de plus en plus pressante pour Ferrari, elle vient surtout de Lamborghini qui a fait sensation en 1966 en présentant une GT à moteur central arrière, aux lignes agressives voire extrêmes pour l’époque, la célèbre Miura.
Face à une auto aussi innovante, Ferrari propose la classique 275 gTB/4, puis la 365 Daytona. Malgré le succès de la Ferrari Daytona, les études sont engagées pour contrer le bouillant concurrent. En s’inspirant de son concept P6 présenté en 1968, Pininfarina expose au salon de Turin 1971 le prototype de la Ferrari 365 GT4 Berlinetta Boxer.
Ferrari 365 GT4 BB de 1975 (crédit Classic Driver)La Ferrari BB constitue un véritable tournant dans l’histoire des Ferrari de route. Elle inaugure en effet une nouvelle architecture mécanique avec le moteur placé en position centrale arrière. Le moteur est désormais un 12 cylindres boxer à plat de 4390 cm3, dérivé des voitures de course. Il est couplé à une boite de vitesse à 5 rapports et délivre une puissance de 380 Cv à 7700 tr/mn. grâce à 4 carburateurs Weber triple corps. La voiture atteint une vitesse maxi de 275 km/h.
Ferrari 365 GT4 BB de 1975 (crédit Classic Driver)Le dessin de la BB constitue l’autre innovation, Pininfarina nous offre une auto résolument moderne, pure et sportive.
Les parties ouvrantes sont très marquées avec les blocs avant et arrière basculant en totalité, la partie inférieure de la voiture est traitée en noir mat renforçant encore l’impression de faible hauteur, elle ne mesure que 1,12m de haut. Les phares sont rétractables et l’arrière reçoit six feux et six sorties d’échappement (c’est ce qui distingue la 365 des versions 512 suivantes). Ferrari 365 GT4 BB de 1975 (crédit Classic Driver)Un spoiler a été disposé dans le prolongement de la ligne de toit afin de créer une zone dépressionnaire au-dessus du moteur. Fabriquée par Scaglietti, la 365 GT4 BB sera toujours traitée en bichromie, partie inférieure de la caisse, spoiler de toit et couvres carburateurs étant peints en noir.
La nouvelle Ferrari sera commercialisée en 1973 sous le nom 365 GT4 BB et sera produite à 387 exemplaires jusqu’en 1976, date à laquelle elle évoluera pour répondre aux exigences liées à la crise pétrolière et aux normes anti-pollution. Le 12 cylindres à plat passe alors à cinq litres pour une puissance identique. Des modifications esthétiques mineures sont apportées, la Ferrari s’appelle désormais 512 BB.
En 1981 elle deviendra 512 BB i avant de s’effacer devant la Ferrari Testa Rossa en 1984.
En 1974, la Ferrari BB sera engagée en compétition, comme sa devancière Daytona, certes avec moins de succès, mais elle va toute fois connaître un développement important qui nous offrira des voitures magnifiques.

Ferrari 365 GT4 BB de 1975 Ferrari 512 BB Ferrari 512 BB, peu d'évolution sur la 365 : ailes plus larges, spoiler...

Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3En miniature, la Ferrari 365 GT4 BB connaît un succès important et ce dès sa sortie. La plus connue est sans nul doute celle produite par Solido en 1976. Juste dans ses lignes, elle laisse toutefois le collectionneur sur sa faim en ce sens que la miniature ne dégage pas la puissance et la « bestialité » de la vraie voiture. C’est justement le point fort de l’AMR qui est commercialisée en 1976. André Marie Ruf vient de lancer sa marque de modèles réduits tout montés et haut de gamme. La Ferrari BB, troisième modèle de la jeune marque AMR, sera produite à 1705 exemplaires dans différents coloris (Rouge, Jaune, Noir, Blanc, Bleu métal, Gris métal).
Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3Le « coup de patte » d’AMR traduit parfaitement cette impression de puissance, la finition est au dessus de tout ce qui ce faisait à l’époque et reste encore, près de 40 ans plus tard, excellente. Mais, dans les années 70, le prix fera reculer plus d’un collectionneur, aujourd’hui, ce modèle reste  onéreux, les premiers modèles montés d’AMR étant devenus des icônes. Il faut compter entre 200 et 250€ pour un modèle neuf en boite.
Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - Century réf. 200Par la suite, en 1976, une nouvelle Ferrari 365 GT4 BB sera produite par AMR, cette fois dans la série Century. Le modèle également monté est beaucoup plus spartiate, le moule, toujours exact, a été refait, mais les détails et finitions ne sont plus présents, c’est au collectionneur de jouer du pinceau. On trouve actuellement ces modèles autour de 60/80€.

Enfin, pour être complet, AMR reproduira en 1982 la Ferrari 512 BB de 1981, en kit, sous la marque Annecy Miniature, c’est un superbe modèle très fidèle, une AMR !

Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3 Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3 Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3 - n° 598/1705Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3 - n° 598/1705 Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - Century réf. 200Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - AMR réf. 3 et Century réf. 200 Ferrari 365 GT4 BB de 1975 - Century réf. 200 Century labellisé AMRFerrari 365 GT4 BB et 512 BB - AMR réf. 3 et AMR pour Annecy MiniatureFerrari 365 GT4 BB et 512 BB - AMR réf. 3 et AMR pour Annecy Miniature Ferrari 512 BB - AMR pour Annecy Miniature

Fidèles à notre habitude, nous avons privilégié les miniatures contemporaines de la vraie voiture. 40 ans après, cette Ferrari BB a toujours autant de succès et c’est un modèle que l’on trouve facilement chez les fabricants actuels, tout au moins dans la version 512 BB.

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Une voiture, une miniature : Ferrari 365 GT4 BB

  1. antony ruf dit :

    Bonjour,

    Si vous le permettez, deux compléments à cet excellent article :

    – Il y a deux séries de l’AMR n°3 (master modifié). La première a radiateur et feux rapportés. La coque de la seconde est « monobloc », sans doute pour gagner du temps au montage. On remarque aussi des différences de châssis. Enfin, il semble qu’il y ait des variations de moyeux de roues selon les séries.

    – En 1979, est réalisée une bordée confidentielle d’une dizaine de 365 factory built. Estampillées HS pour Hors série. Vraisemblablement à partir de fond de cartons. L’une d’entre elles est verte. A ce jour, nous ne connaissons pas les couleurs des autres.

    Bien cordialement,

    Antony Ruf

    • filrouge-automobile dit :

      Bonjour,
      merci beaucoup pour ces compléments que j’ignorai, l’histoire des AMR est tellement importante que seuls quelques experts connaissent les moindres détails.
      A ce propos, tous les passionnés de l’oeuvre d’André-Marie Ruf rèvent d’un ouvrage qui retracerait toute son histoire, avec catalogue et anecdotes, celles-ci ont leur importance.
      La patience et l’espoir sont les principales qualités des collectionneurs.
      Avec toute mon amitié.
      Jacques

Laisser un commentaire