Une voiture, une miniature : Talbot-Lago T 26C / Dinky Toys 23H

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand PrixUne voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel…
Ce mois-ci, la Talbot-Lago T 26C et sa reproduction au 1/43ème par Dinky Toys.
Reine des cours de récréation, on oublie que la Talbot a brillé en course en remportant à la fois des Grands Prix et les 24 Heures du Mans.

Dans l’ombre des marques au palmarès impressionnant comme Bugatti, Ferrari, Alfa Roméo… on néglige trop souvent certains constructeurs dont la carrière en compétition se résume parfois à essentiellement une voiture. C’est le cas de Talbot-Lago, plus connu pour ses superbes voitures de tourisme que pour ses résultats sportifs. Pourtant, Talbot va créer une fabuleuse voiture de course au sortir de la guerre.

La Talbot-Lago T 26C

Talbot-Lago T 26C (crédit Wikipédia)Nous sommes en 1948 et la firme Talbot, reprise par l’italien Anthony Lago en 1934, se place dans le haut de gamme automobile de l’époque.
Les marques les plus prestigieuses se sont très vite relancées dans la compétition automobile après la guerre et Talbot, peu présent en course jusqu’alors, va créer une voiture très compétitive, la T 26C.
La Talbot-Lago T 26C est une monoplace à moteur atmosphérique de 6 cylindres en ligne, de 4 482 cm3 de cylindrée et avec une boite de vitesse à 4 rapports. Moins puissante que ses concurrentes italiennes suralimentées, elle développera de 240 à 280cv pour un poids de 950kg.
Talbot-Lago T 26C en 1949Elle débute la compétition au Grand Prix de Monaco 1948 et aux mains de Louis Chiron, elle va se classer 2ème.
Avec deux victoires prometteuses en 1948, Grand Prix de Paris et Grand Prix du salon, la Talbot va réaliser une belle année 1949 en remportant deux des cinq Grands Prix majeurs de l’année, Grand Prix de Belgique (Rosier) et Grand Prix de France (Chiron). A ceci il faut ajouter les Grand Prix de Paris (Etancelin), Grand Prix des Frontières (Mairesse), Grand Prix du Salon (Sommer). Durant ces deux années, Talbot fera jeu égal avec Ferrari et Maserati
Talbot-Lago T 26C en 1949 - Raymond SommerHélas pour Talbot, le Championnat du Monde ne sera créé qu’en 1950, alors que la T 26C commence à marquer le pas, surtout face aux nouvelles Alfa Roméo, dominatrices. Louis Rosier, pilote et patron de sa propre écurie, termine le Championnat du Monde à la 4ème place au volant version de la Talbot équipée d’un double allumage (T 26C-DA). Il est classé derrière trois pilotes Alfa Roméo (Farina, Fangio, Fagiolli) et remportera également les Grands Prix d’Albi et des Pays-Bas cette même année (tous deux hors championnat) . Mais au-delà de ces très bons résultats, ce qui fait la gloire de cette Talbot c’est d’avoir brillé à la fois en Grand Prix et en Endurance.

Talbot-Lago T 26 GS - 24 Heures du Mans 1951Sa voiture marquant le pas en Formule 1, Anthony Lago prépare une T26 GS, sur la même base que la monoplace (châssis et moteur), pour les 24 Heures du Mans de 1950. Afin de satisfaire la réglementation, la voiture reçoit une carrosserie toujours à roues apparentes, mais légèrement élargie pour accueillir deux personnes (théoriquement) et équipée d’ailes et de phares.
Louis Rosier et son fils Jean-Louis remportent les 24 Heures du Mans 1950 devant une autre Talbot Lago, celle de Pierre Meyrat et Guy Mairesse, qui termineront aussi 2ème en 1951. Formule 1 et endurance : un fait unique dans l’histoire du sport automobile.
Talbot-Lago T 26 GS - 24 Heures du Mans 1951On trouvera encore la Talbot sur les circuits durant quelques années, toujours auréolée de victoires, certes plus secondaires.

Talbot-Lago T 26 GS - 24 Heures du Mans 1951 Talbot-Lago T 26 GS - 24 Heures du Mans 1951 Talbot-Lago T 26 GS - 24 Heures du Mans 1951

La Talbot-Lago T 26C par Dinky Toys

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix, n°1 des cours de récréation dans les années 50La Talbot n’est pas rare en miniature mais un modèle se détache, celui produit par Dinky Toys France qui est devenu une véritable icône. On peut même se demander si le modèle réduit n’est pas plus célèbre que la vraie voiture.
Indestructible, elle a dominé les cours d’école et les bacs à sable pendant de nombreuses années, au côté de l’autre F1 Dinky, la Ferrari de course. Elle a fait rêver bien des écoliers. Produite à partir de 1953 sous le nom de Talbot Lago Grand Prix, cette miniature est la première voiture de course produite après la guerre par Dinky Toys. La reproduction est sommaire, dans la lignée des modèles d’avant-guerre, mais finement gravée et fidèle, même si le pilote est placé un peu bas derrière son grand volant. La voiture est bleu de France, calandre et détails argentés, pilote peint en blanc. Commercialisée sous la référence 23 H, elle n’aura jamais de boite individuelle.
Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix, les 4 variantesDurant sa carrière assez courte (1953 – 1959), la Talbot n’aura subi que peu de modifications. On peut plus parler de détails, mais ce sont eux qui passionnent les collectionneurs. La recherche de toutes les variantes, avec tous les numéros de course peut constituer une collection à elle seule. Si la Talbot n’est pas rare, elle a été produite à plus d’un million d’exemplaires, elle est toutefois rarement en bon état. Les modèles les moins courants étant ceux du début et de la fin de carrière.
Détaillons les variantes de la Talbot Dinky Toys produite à Bobigny, elles se distinguent sur les numéros de course et les jantes :

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix - 1ère variante1ère variante
Jantes peintes en bleu comme la carrosserie, le n° est peint au tampon en blanc 1 à 6 sur un seul côté, le droit.
Modèle le plus rare, cote neuf 180 / 200€

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix - 2ème variante2ème variante
Jantes peintes en bleu, deux n° en décalque jaune 1 à 6 placés à l’arrière.
Modèle le plus courant, cote neuf 120 / 130€

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix - 3ème variante3ème variante
Idem 2ème variante mais en toute fin de production quelques modèles avec les n° 22 à 27.
Modèle très peu courant, cote neuf 150 / 170€

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix - 4ème variante4ème variante
Jantes chromées, n° en décalque jaune 1 à 6, puis 22 à 27.
Modèle peu courant, surtout avec numéros à deux chiffres,
cote neuf 150 / 170€

Il faut signaler que Dinky Toys Grande Bretagne a produit la Talbot de course sous les références 23K / 230 avec un moule différent de celui de Meccano France. Et les Editions Atlas ont produit une réplique de la Talbot Dinky Toys française, dans sa première version.

Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix, les 4 variantes Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand Prix Dinky Toys réf. 23 H - Talbot Lago Grand PrixTalbot Lago Grand Prix - Dinky Toys réf. 23 H française et Dinky Toys réf. 230 anglaise  Talbot Lago Grand Prix - Dinky Toys réf. 230 anglaise  Talbot Lago Grand Prix - Editions Atlas Dinky Toys réf. 23 H

Pour conclure, souvenons nous du retour de la marque Talbot en 1979 qui se substituait alors à Simca – Chrysler. La campagne publicitaire de 1980 faisait le lien entre la petite Talbot Dinky Toys et la marque : « On a déjà tous conduit une Talbot »

publicité Talbot en 1980 publicité Talbot en 1980

Pour aller plus loin sur l’histoire de Talbot : leroux.andre.free.fr

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une voiture, une miniature : Talbot-Lago T 26C / Dinky Toys 23H

  1. hugues80 dit :

    Sans oublier les Talbot jaunes de l’écurie Francorchamps de Jacques Swaters… une encore est visible dans un musée …
    Et je l’ai reproduite sur une base Dinky UK !!
    https://www.flickr.com/photos/33240904@N03/6735295637/in/photolist-bqzua6-dU1Wfb-9h5tzZ-9h5sU4-9h8Bcj-9h5t7M-9h5sMP-dU1NCu-dTVaPn-dTVbvB-bqzveR-bqzuER-k96RDp-k975Ux-k97t6z-k9747V-k97uBv-bqczPn-bgb9JR-bgb9wR

Laisser un commentaire