Une voiture, une miniature : Mazda 787 B vainqueur le Mans 1991

Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo ModelsUne voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel…
Ce mois-ci, la Mazda 787 B et sa reproduction au 1/43ème par IXO. Il y a 25 ans, Mazda gagnait les 24 Heures du Mans. C’était la première victoire d’une marque japonaise dans la Sarthe, la première aussi pour un moteur rotatif.

Très souvent, voire trop souvent, on qualifie les victoires d’historiques en s’appuyant parfois sur des éléments mineurs. Mais la victoire d’une Mazda aux 24 Heures du Mans 1991 n’usurpe pas le qualificatif. La première victoire du Japon sur la plus célèbre course au monde est un évènement exceptionnel, auquel il faut ajouter cette même année la seule victoire à ce jour d’une voiture n’utilisant pas un moteur à pistons alternatifs.
La Mazda 787 B, par cet exploit, est bel et bien une voiture historique.

La victoire au Mans du moteur rotatif Wankel

Jaguar XJR 9 - Une des Groupe C emblématiquesEn 1991, le Championnat du monde des voitures de sport est réservé aux voitures du groupe C, catégorie de sport-prototypes introduite par la FIA en 1982 et destinée à remplacer les groupes 5, comme la Porsche 935 et les groupes 6, telles que la Porsche 936. Créé pour parer à une inquiétante montée en puissance des moteurs dans la catégorie GT, le groupe C, qui va perdurer de 1982 à 1992, met en lisse deux catégories, C1 et C2 à la puissance limité et adoptée par les écuries privées.  Parmi les plus célèbres groupe C, on retiendra les Porsche 956 et 962, les Mercedes C9 et C11, la série des Jaguar de XJR 5 à XJR 14, la Peugeot 905.
Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991Mazda développera très vite une groupe C pour aboutir aux 787 et 787 B qui participeront pendant 4 années au Championnat du Monde. La meilleure place obtenue sera la 3ème en 1992, étant assez largement dominée par ses concurrentes européennes.

Pour les 59ème 24 Heures du Mans, les 22 et 23 juin 1991, le plateau, qui n’est composé que de Groupe C (C1 et C2), est réellement impressionnant puisque pas moins de 5 marques peuvent prétendre à la victoire. Jaguar tout d’abord, vainqueur sortant, Mercedes qui a gagné en 1989, Peugeot qui arrive avec une 905 performante, Porsche avec ses anciennes 962 maintenant aux mains d’écuries privées et enfin Mazda en outsider.
Sauber Mercedes C11 - Groupe CLes essais établissent la hiérarchie et désignent les favoris puisque Mercedes, Jaguar et Peugeot occupent les trois premières places. La première Porsche est 6ème et il faut descendre à la 12ème place pour trouver la Mazda 787 B, à 12 secondes de la Sauber Mercedes C11 de tête.

Les premières heures de la course voient se dérouler un affrontement entre le trio des favoris. La Peugeot va faire illusion en menant le début de course, puis Sauber Mercedes prend la direction des opérations. Les Jaguar, en retrait des allemandes, sont en embuscade. Mercedes domine et à la mi-course, la C11 de  Schlesser-Mass-Ferté  mène devant la celle de Wendlinger-Kreutzpointner-Schumacher (dont il faut signaler la première participation au Mans).
Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991La Mazda 787B n°55, pilotée par Johnny Herbert, Bertrand Gachot et Volkert Weidler, mène une course prudente. Dans le top 10 à la 2ème heure de course, dans le top 5 trois heures plus tard, elle est 3ème à mi-course, profitant des ennuis de Peugeot, Jaguar et Porsche. En 2ème position après 18 heures de course, elle s’empare de la première place vers 13 heures, après l’abandon de la Sauber Mercedes de tête.
Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991A 16 heures, le drapeau à damier s’abat sur un Johnny Herbert exténué au volant de la Mazda 787 B, (victime de déshydratation il ne pourra fêter sa victoire sur le podium en compagnie de ses coéquipiers). Derrière on trouve trois Jaguar XJR 12 et la Mercedes de Schumacher, 5ème. En couvrant 4922,810 km à la moyenne de 205,333 km/h, c’est la victoire de la régularité et de la fiabilité, elle est complétée par les 6ème et 8ème place des deux autres prototypes 787 B de l’équipe Mazdaspeed.
Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991Pour Mazda, c’est la récompense d’un travail acharné, engagé dès 1963, destiné à développer le moteur rotatif de l’ingénieur allemand Felix Wankel, un rotor de forme triangulaire tournant dans une chambre fixe ovoïdale appelée stator. La juste récompense d’une présence assidue du constructeur dans la Sarthe, dès 1973 en tant que motoriste puis à partir de 1980 comme constructeur avec la RX7 birotor 2.3l. En 1987, la fiabilité s’améliore et Mazda obtient une 7ème place au Scratch… jusqu’à cette victoire de 1991.
Gloire mais aussi clap de fin, pour le moteur rotatif Wankel dont l’utilisation fut interdite au Mans après cette course!

Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991 Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991 Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991 Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991 Mazda 787 B - vainqueur 24 Heures du Mans 1991

Une victoire saluée tardivement en miniature

Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo ModelsLe vainqueur des 24 Heures du Mans ne laisse jamais indifférents les fabricants de voitures miniatures, pourtant, les années 90 sont au creux de la vague pour le modélisme. Il faut alors bien souvent se tourner vers les artisans et le plus souvent dans leur production de kits pour suivre l’actualité automobile. Ainsi c’est Starter et Provence Moulage qui comme toujours sont les plus promptes à sortir la Mazda 787 B.
Il faudra attendre les années 2000 pour qu’enfin cette victoire prestigieuse intéresse les industriels, Spark, Minichamps et le prolifique IXO se décident enfin.
Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo ModelsLa Mazda sera aussi disponible dans les séries produites par les marques de diffusion par correspondance comme Altaya qui, en association avec IXO-Models, la propose dans la gamme « Les plus belles voitures des 24 Heures du Mans ». C’est la n°2 de la série et elle parait en 2003. C’est cette reproduction au 1/43ème que nous avons retenu.
Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Hpi modelsOutre un prix d’achat très faible, autour de 15/20€, on retrouve toute la qualité des modèles IXO. Justesse des formes, nombreux détails comme rétroviseurs, antennes, essuies glace, décoration très fidèle… rendent cette Mazda 787 B, incontournable dans toute collection.
Si l’on souhaite plus de finesse, notamment sur tous les détails, on se tournera vers le modèle de chez Spark Models qui vaut largement son prix de 50€ où encore celui de Hpi racing qui à 70€, laisse voir le moteur, l’élément essentiel pour cette Mazda.

Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo Models Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo Models Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo ModelsMazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo Models Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo Models Mazda 787 B vainqueur 24 Heures du Mans 1991 - Ixo Models

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire