Une voiture, une miniature : Les Ferrari F1 de Mickael Schumacher

Les Ferrari de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43èmeUne voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel…
Pour clore l’année des 70 ans de Ferrari, nous avons choisi onze voitures : les Ferrari F1 de Mickael Schumacher, réalisées au 1/43ème par Hot Wheels. De 1996 à 2006, l’association Ferrari / Schumacher a marqué l’histoire de la Formule 1 avec 11 titres de Champion du Monde.

Ferrari et Mickael Schumacher, une décennie prodigieuse

Maquette du nez de la Ferrari F2004 au 1/12ème par Amalgam et Ferrari F2004 au 1/43ème par Hot WheelsDepuis 70 ans, Ferrari cumule tous les superlatifs et s’inscrit au sommet de la Formule 1, la catégorie reine du sport automobile, avec 16 titres de Champion du monde Constructeurs, 15 titres Pilotes et 228 victoires en Grand Prix.
Le pilote Ferrari le plus titré est Mickael Schumacher, avec 5 titres de Champion du Monde sous la bannière de Maranello. Il est aussi le pilote le plus titré de la discipline, avec 7 titres de Champion du monde et 91 victoires en Grand Prix.
Autographe de Mickaël SchumacherDe 1996 à 2006, Ferrari – Schumacher ont écrit ensemble une des plus belles séries de victoires de l’histoire. Revenir sur cette décennie prodigieuse permet de marquer l’anniversaire de Ferrari avec une des plus belles pages de son histoire. Elle permet aussi de rendre hommage à Mickaël Schumacher dont nous sommes toujours dans l’attente de meilleures nouvelles, depuis ce 29 décembre 2013 et son accident de ski.

1996 – 1999 : Ferrari renoue avec la victoire

Ferrari F310 de 1996C’est en 1996 que Mickael Schumacher intègre la Scuderia Ferrari, il quitte alors l’écurie Benetton avec laquelle il vient de remporter 2 titres mondiaux (1994 et 1995). Ferrari est alors en pleine réorganisation avec Jean Todt à sa tête depuis 1993.
La Ferrari de 1996 n’est pas très compétitive mais le talent de Schumacher lui permet dès cette première année de terminer 3ème du Championnat pilotes en remportant 3 Grands Prix. Les tifosi respirent, il faut dire que le dernier titre de Champion remonte à 1983.
Ferrari F310 B de 1997En 1997, Schumacher est à deux doigts de gagner le Championnat, il remporte 5 Grands Prix mais lors de la dernière course, il accroche Jacques Villeneuve, abandonne et il est déclassé du Championnat. Il conserve heureusement ses victoires et ses points acquis.
Ferrari F300 de 1998Pour 1998, Ferrari est encore en progression mais doit faire face à une McLaren-Mercedes très compétitive. Schumacher gagne 6 grands Prix mais il est une nouvelle fois battu lors de la dernière course, c’est Mika Häkkinen qui est champion.
Ferrari F399 de 1999La revanche doit avoir lieu en 1999 mais Mickael Schumacher, suite à un problème mécanique, est victime d’un accident au GP de Grande Bretagne, il se brise la jambe et ne reprend la compétition qu’en fin de saison. Il aide Eddie Irvine en lui offrant même une victoire mais c’est à nouveau Mika Häkkinen qui est Champion du Monde. Irvine termine 2ème et Schumacher 5ème en remportant 2 victoires. Pour autant la saison est fructueuse puisque Ferrari est sacré Champion de monde des constructeurs 1999, 16 ans après le dernier titre.

2000 – 2004 : Domination totale, avec 10 titres mondiaux

Ferrari F1 2000 de 2000La consécration du trio Ferrari Schumacher Todt arrive en 2000. Le duel avec McLaren continue mais cette fois c’est Ferrari et Schumacher qui s’imposent malgré un passage difficile en milieu d’année. La double couronne Mondiale, constructeurs et pilotes, part à Maranello. Schumacher remporte 9 Grands Prix et devient le premier champion du Monde sur Ferrari depuis Jody Scheckter en 1979.
Ferrari F2001 de 2001La fête continue en 2001 et 2002 qui apparaissent comme une formalité tant la domination est écrasante. Double titre à nouveau et des chiffres qui résument tout, en 2001, 9 victoires pour Schumacher  et en 2002, 11 victoires pour le Baron Rouge qui est titré dès le Grand prix de France en Juillet. Ferrari gagne 15 des 17 courses de la saison.
Ferrari F2003 GA de 20032003 est une saison plus difficile avec le réveil de la concurrence. Il faut attendre en effet le dernier Grand Prix de la saison pour que Ferrari et Schumacher s’imposent dans les deux Championnats, seulement (si l’on peut dire) 6 courses sont remportées.
Ferrari F2004 de 2004En 2004, la domination reprend de plus belle, et les deux titres mondiaux sont à nouveaux engrangés. Ferrari inscrit 15 victoires sur 18 courses dont 13 pour Schumacher  et 2 pour Barrichello.
Les cinq premières années du 21ème siècle auront connu une domination inégalée avec cinq titres consécutifs des constructeurs et des pilotes.

2005 – 2006 : Fin de règne

Ferrari F2005 de 2005L’année 2005 connait un basculement total pour Ferrari. La nouvelle réglementation concernant les pneus et l’incapacité de Bridgestone à répondre à Michelin marque un arrêt brutal pour Ferrari. Schumacher ne remporte qu’un seul Grand Prix et termine 3ème du championnat pilote, chez les constructeurs, Ferrari ne fait pas mieux avec une troisième place.
Ferrari 248 F1 de 2006Pour 2006, les changements de pneus en course sont à nouveau autorisés et Ferrari retrouve des couleurs. Le duel avec Renault et Alonso tourne toutefois à l’avantage de ces derniers, Schumacher et Ferrari terminent à la 2ème place de leur championnat. Mickaël Schumacher gagne 7 courses mais annonce l’arrêt de sa carrière à la fin de la saison.

Figurine de Michael Schumacher au 1/9ème - réalisation Endurance SheercastLa formidable décennie du couple Ferrari – Mickael Schumacher, auquel il faut ajouter Jean Todt, s’achève sur un bilan extraordinaire:
– 6 titres de Champion du Monde des constructeurs
– 5 titres de Champion du Monde des pilotes
– 87 victoires en Grand Prix pour Ferrari
– 72 victoires en Grand Prix pour Mickaël Schumacher (15 victoires pour ses coéquipiers)

Les 11 Ferrari de Mickael Schumacher

Les Ferrari de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43èmeQue serait le pilote sans sa monture ? Trop souvent on oublie que si la voiture ne fait pas gagner le pilote, en tout cas c’est elle qui le fait perdre. Le cocktail gagnant, c’est le meilleur pilote dans la meilleure voiture. Pendant près de 10 ans, nous avons eu le cocktail idéal, Ferrari et Mickael Schumacher auquel il faut ajouter Jean Todt, le directeur de la Scuderia Ferrari de 1993 à 2007.
La série de Formule 1 Ferrari de cette décennie est entrée dans l’histoire et mérite une place de choix dans les vitrines des collectionneurs de miniature. Mais pour aligner la série de Ferrari de cette période, un constructeur de miniature est incontournable, il s’agit de Hot Wheels. En effet, Ferrari, qui a la fâcheuse habitude de signer des contrats d’exclusivité pour la reproduction de ses voitures en miniature, a signé cette exclusivité avec Mattel en 1999.
Logo Hot WheelsHot Wheels hérite donc de ce privilège pour les miniatures à toute échelle. Rappelons que Hot Wheels est une marque américaine du groupe Mattel et qu’elle a vu le jour en 1968. Elle est célèbre pour ses voitures au 1/64ème, fantaisistes et customisées, autour desquelles sont développés de nombreux jeux et accessoires.
Ferrari F399 de 1999 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème sur son support de présentationA côté de ces jouets, une gamme au 1/43ème plus proche des attentes des collectionneurs a été développée, les Ferrari en font partie.
Le contrat d’exclusivité avec Ferrari durera jusque fin 2014.Il faut quand même signaler que des accords existaient avec des petites marques haut de gamme comme BBR.
Coffret des 3 Ferrari championnes en 2000, 2001, 2002 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème sur son support de présentationLes Ferrari reproduites par Hot Wheels sont fidèles et bien détaillées, elles sont vendues à l’unité mais parfois aussi en coffret regroupant plusieurs modèles pour célébrer tel ou tel évènement, comme les titres de Champion du Monde.
Les Hot Wheels intègrent toujours le pilote dont le casque est fidèlement reproduit. Les décorations sont fidèles même si les publicités pour les cigarettiers, ici Marlboro, disparaissent Les Ferrari F 2004 de Mickaël Schumacher et Rubens Barichello - Hot Wheels au 1/43èmetrès vite des miniatures, par chance elles disparaissent aussi des circuits dans cette période. Ailerons, dérives, roues, antennes sont bien reproduits et contribuent à donner un aspect de maquette à la miniature.
La plupart des Formule 1 étaient commercialisées l’année même de leur apparition en course, aujourd’hui elles ne sont plus reproduites et il faut se tourner vers le marché de l’occasion pour les acquérir. Elles sont recherchées, surtout celles Championnes du Monde. Voici les 11 modèles conduits par Mickael Schumacher.

Les Ferrari Championnes du Monde 2000/2004 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème          11 années: Ferrari F310 de 1996 et 248 F1 de 2006 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F310 de 1996
Moteur V10 de 3000 cm3 – 760 cv – pneus Goodyear
pilotes : Mickael Schumacher et Eddie Irvine
3 victoires – 4 pole – 2 meilleurs tours / 16 courses
2ème du Championnat du Monde avec 70 points

Ferrari F310 de 1996 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F310 de 1996 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F310 de 1996 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F310 B de 1997
Moteur V10 de 3000 cm3 – 760 cv – pneus Goodyear
pilotes : Mickael Schumacher et Eddie Irvine
4 victoires – 3 pole – 3 meilleurs tours / 17 courses
2ème du Championnat du Monde avec 102 points

Ferrari F310 B de 1997 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F310 B de 1997 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F310 B de 1997 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F300 de 1998
Moteur V10 de 3000 cm3 – 760 cv – pneus Goodyear
pilotes : Mickael Schumacher et Eddie Irvine
6 victoires – 3 pole – 6 meilleurs tours / 16 courses
2ème du Championnat du Monde avec 133 points

Ferrari F300 de 1998 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F300 de 1998 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F300 de 1998 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F399 de 1999
Moteur V10 de 3000 cm3 – 805 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher, Eddie Irvine et Mika Salo
6 victoires – 3 pole – 6 meilleurs tours / 16 courses
Champion du Monde avec 128 points

Ferrari F399 de 1999 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F399 de 1999 - Mickaël Schumacher - Hot Weels au 1/43ème Ferrari F399 de 1999 - Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F1-2000 de 2000
Moteur V10 de 3000 cm3 – 815 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
10 victoires – 10 pole – 4 meilleurs tours / 17 courses
Champion du Monde avec 170 points

Ferrari F1-2000 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F1-2000 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F1-2000 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F2001 de 2001 et début 2002
Moteur V10 de 3000 cm3 – 825 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
10 victoires – 12 pole – 3 meilleurs tours / 20 courses
Champion du Monde 2001 avec 179 points et participation au Championnat du Monde 2002 avec 14 points (sur 221)

Ferrari F2001 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2001 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2001 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F2002 de 2002 et début 2003
Moteur V10 de 3000 cm3 – 855 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
15 victoires – 11 pole – 15 meilleurs tours / 19 courses
Champion du Monde 2002 avec 207 points (sur 221) et participation au Championnat du Monde 2003 avec 32 points (sur 158)

Ferrari F2002 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2002 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2002 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F2003-GA de 2003
Moteur V10 de 3000 cm3 – 860 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
7 victoires – 5 pole – 5 meilleurs tours / 12 courses
Champion du Monde 2003 avec 126 points (sur 158)

Ferrari F2003-GA de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2003-GA de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2003-GA de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F2004 de 2004 et début 2005
Moteur V10 de 3000 cm3 – 900 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
15 victoires – 12 pole – 14 meilleurs tours / 20 courses
Champion du Monde 2004 avec 262 points et et participation au Championnat du Monde 2005 avec 10 points (sur 100)

Ferrari F2004 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2004 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2004 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari F2005 de 2005
Moteur V10 de 3000 cm3 – 900 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Rubens Barrichello
1 victoire – 1 pole – 3 meilleurs tours / 17 courses
3ème du Championnat du Monde 2005 avec 90 points (sur 100)

Ferrari F2005 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2005 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari F2005 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème

Ferrari 248 F1 de 2006
Moteur V8 de 2398 cm3 – 785 cv – pneus Bridgestone
pilotes : Mickael Schumacher et Felippe Massa
9 victoires – 7 pole – 9 meilleurs tours / 18 courses
2ème du Championnat du Monde 2006 avec 201 points

Ferrari 248 F1 de 2006 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari 248 F1 de 2006 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43ème Ferrari 248 F1 de 2006 de Mickaël Schumacher - Hot Wheels au 1/43èmeFigurine de Michael Schumacher au 1/9ème - réalisation Endurance Sheercast en 2000

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une voiture, une miniature : Les Ferrari F1 de Mickael Schumacher

  1. Jean Brun dit :

    je ne suis pas un fan de la F1 , mais j’apprécie les qualités de cet article , précis , détaillé , illustré

    comme tous les articles du F.R.A

Laisser un commentaire