Une voiture, une miniature : Porsche 935-002 de 1976

Porsche 935-002, 4ème aux 24 Heures du Mans 1976 - Solido kit VeremUne voiture historique, célèbre ou simplement originale. Une reproduction en miniature de cette automobile. Un rendez-vous mensuel… Ce mois-ci, la Porsche 935 de 1976 et sa reproduction au 1/43ème par Solido.
L’anniversaire de Porsche est l’occasion de faire de belles rencontres, celle avec la 935 dans sa livrée Martini est, pour moi, un immense plaisir.

Coup de foudre au Mans

L’histoire de l’automobile est un champ infini pour assouvir notre passion et qu’elles soient de luxe, de sport, de course ou simplement populaires, de très nombreuses voitures nous séduisent. Puis il y a nos préférées, celles qui éclipsent toutes les autres lorsqu’on est face à elles. Elles se comptent le plus souvent sur les doigts d’une main et cette préférence tient bien souvent à peu de chose. En ce qui me concerne, la miniature a souvent été l’élément déclencheur.
En effet, la plupart d’entre nous sommes d’une génération où l’on découvrait les voitures dans les magazines automobile, internet n’existait pas. C’est pourquoi, collectionner les voitures en miniature permettait une approche quasi réelle avec les modèles. La sortie des nouveautés, notamment chez les grands fabricants comme Solido, était un moment important, le moment de la découverte physique. Puis vint l’époque des kits et transkits qui a élargi notre éventail.

Porsche Carrera RS produit par Solido réf. 24 en 1974C’est ainsi que, toujours à titre personnel, grâce à Solido, je suis tombé amoureux de l’Alpine Berlinette et de la Porsche 911 Carrera. D’autres modèles ont suivi, toujours révélés par la miniature, je peux citer la monstrueuse Porsche 911 Turbo 1974 sublimée par AMR et la Porsche 935, dont le modèle Solido a servi de base à de nombreux transkits.
Pour cette dernière, ma préférée est la version de 1976 en décoration Martini, mais si j’ai eu l’occasion d’admirer des 935 au gré des manifestations automobiles, je n’ai jamais croisé celle qui reste mythique à mes yeux.
Exposition Porsche At Le Mans pour le 70ème anniversaire - Musée des 24 HeuresOr le Musée des 24 heures du Mans a eu la bonne idée d’organiser, cet automne, une exposition temporaire pour les 70 ans de Porsche, une visite incontournable et sur laquelle nous reviendrons prochainement. Quand on est au circuit du Mans, une visite au Porsche Expérience Center s’impose et une belle surprise nous attend, la 935-002 R16 de 1976 est exposé à l’étage du centre… 40 ans après mon coup de foudre, elle est devant moi.

Porsche 935-002, la première d’une lignée exceptionnelle

Porsche 935-002 (R16) de 1976 - Collection Musée PorscheLa Porsche 935 a été conçue pour participer au Championnat du Monde des Marques 1976 réservé au Groupe 5 de type Silhouette. Elle est élaborée à partir de la Porsche 911 et de son évolution, la Porsche 911 Carrera RSR Turbo de 1974.
Le Groupe 5 permettait une grande liberté au niveau des modifications sous réserve de conserver la silhouette générale de la voiture. Ainsi, reprenant la structure de la 911, la 935 va adopter une carrosserie aux ailes très élargies, avec un important aileron arrière. Les phares classiques de la 911 vont disparaître avec un avant aplati adoptant le design « flat nose ». Côté moteur, la 935 est équipée d’un 2,8 litres turbo développant plus de 600 cv.
Porsche 935-002 (R16) au départ des 24 Heures du Mans 1976La carrière officielle de la 935 va durer trois années, de 1976 à 1978, pendant lesquelles Porsche remporte le Championnat du Monde Groupe 5. A partir de 1979, Porsche laisse la 935 aux mains des préparateurs privés. Elle va continuer à accumuler les succès puisque au total, elle remportera 48 victoires en course, dont les 24 heures du Mans.

Porsche va donc construire deux 935 pour le Championnat du monde 1976. Le châssis 001 (R15) sera utilisé pour les tests et le développement, il ne sera aligné en course que tardivement dans la saison pour assurer le titre. La 935-001 remportera les 6 Heures de Watkins Glen.
Porsche 935-002 (R16) 4ème des 24 Heures du Mans 1976La première Porsche 935 engagée en compétition porte le numéro de châssis 002 (R16). Porsche est associé au Team Martini Racing dont la couleur de base traditionnellement grise passe désormais au blanc. La 935-002 va courir 8 courses en 2016 et remporter les 6 Heures de Mugello, les 6 Heures de Vallelunga et les 6 Heures de Dijon. Elle va aussi terminer 4ème des 24 Heures du Mans en remportant le Groupe 5 et sera sacrée Championne du Monde. En 1977, elle termine sa carrière par une victoire aux 6 Heures de Mugello avant de passer la main à la version 1977.
Porsche 935-002 (R16), évolution - extrait "La réussite Porsche" Il faut préciser que le châssis 002 va connaitre trois évolutions de carrosserie, phares classiques et ailes arrières rondes, puis avant plat et ailes arrières rondes et enfin avant plat et ailes carrées (voir extrait livre La Réussite Porsche – EPA)
Forte de son palmarès exceptionnel, la 935-002 se retire au musée Porsche dès 1977. Le modèle exposé au centre Porsche est dans la configuration Mugello 1977. Cette 935 est magnifique et surprend par sa finesse qui dénote avec la monstrueuse 911 Turbo qui l’a précédée en 1974 et l’immense Moby Dick qui viendra en 1978.
Porsche 935 et Porsche 936 de 1976 devant le camion atelier Mercedes Benz - Photo Martini PorscheLa Porsche 935-002 est un monument historique, acteur d’une époque de domination totale de Porsche qui en 1976 accumulait deux titres de Champion du Monde en endurance : celui des voitures de Sport (avec la 936) et celui des marques (avec la 935), auxquels il faut ajouter la victoire au 24 Heures du Mans (936).
Porsche 936 et 935 étaient alors réuni dans les séances photo et aussi dans les vitrines des passionnés, comme on va le voir après le reportage photo de la vraie 935.

La version du Mans par Solido

Porsche 935-002, 4ème aux 24 Heures du Mans 1976 - Solido kit VeremLa Porsche 935 est aujourd’hui largement reproduite en miniature mais à la fin des années 1970, les fabricants ne se précipitent pas, la faute certainement à Porsche qui fait évoluer ses voitures quasiment de course en course. Dans cette avalanche de modèles, seuls les artisans qui commercialisaient des kits étaient en capacité de suivre l’actualité des 935.
Du côté des grandes marques, il va falloir attendre 1980 pour voir Solido produire la Porsche 935 et c’est la version seconde aux 24 Heures 1979 qui est choisie. A partir de là, de nombreuses planches de décalques sont produites, elles permettent de multiplier les variantes.
Porsche 935-002, 4ème aux 24 Heures du Mans 1976 - Solido kit VeremMais le retour en arrière sur les modèles de 1976 est compliqué, en effet la Solido est équipé des marchepieds qui équipes les 935 à partir de 1977.
Pour réaliser la version du Mans 1976, Solido a commercialisé dans les années 1980 un kit de marque Verem, une filiale créée en 1984, il porte la référence 1332. Il comprend la voiture et une planche de décalques Cartographe, mais pour être conforme, il fallait jouer de la lime afin de supprimer les marchepieds, ce que j’ai fait sur le modèle présenté. Pour plus de réalisme, les roues en plastique ont été remplacées par des roues en métal tourné.
Porsche 935 de 1976 (Solido) et Porsche 936 de 1976 (Starter) devant le camion atelier Mercedes Benz LP 608 (Shuco)En conclusion, la miniature est fidèle et présente bien, on peut seulement regretter que les phares, non conformes sur la Solido, aient été traités par Vérem en décalque.
La Porsche 935 n’est pas courante, elle a été recemment reproduite au 1/43ème par Spark, Minichamp et Ebbro, mais elles sont le plus souvent en rupture de stock. Novev propose un modèle au 1/18ème.

Porsche 935 et Porsche 936 de 24 heures du Mans 1976 (Solido et Starter) sur le livre La Réussite Porsche (EPA)

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.