Manoir de l’automobile : Les voitures de course

Lohéac et l’automobile c’est à l’origine le rallycross. On a vu que l’histoire débute en 1976, lorsque Michel Hommel importe cette discipline dans ce coin de Bretagne. Avec l’ouverture du musée, Lohéac devient définitivement la cité de l’automobile, mais reste surtout synonyme de course automobile.
Dans sa collection, Michel Hommel offre une place importante au sport automobile : normal pour le créateur des deux magazines fétiches, Echappement et Auto Hebdo.

Les 24 Heures du Mans

Les 24 heures du Mans - Manoir de l'automobileLe musée rend hommage aux 24 heures à travers quelques voitures célèbres comme la Peugeot 908 HDI FAP ou la Jaguar XJR11. Présentes également les deux voitures engagées au Mans par Michel Hommel, l’Aston Martin DB7 et la Bugatti EB 110S. Cette dernière, aux couleurs du Manoir de l’Automobile, a couru les 24 heures du Mans 1994, elle demeure la seule Bugatti engagée au Mans depuis 1939 et la dernière victoire d’une Bugatti. Hélas, cette superbe voiture abandonnera après 230 tours.

Les groupe B de rallye

Le rallye est souvent le parent pauvre des musées, la collection de Lohéac n’en est donc que plus intéressante. La période reine du rallye ce sont, pour les spécialistes, les années  80, plus précisément entre 1982 et 1986. En effet, pendant 5 ans, les nouvelles groupe B vont enflammer le Championnat du Monde des Rallyes.
Les Groupe B - Manoir de l'automobilePour pouvoir courir en groupe B, 200 exemplaires de la voiture devaient être produits dans l’année, l’engouement des constructeurs va être immédiat, la course à la puissance phénoménale.
Peugeot, Audi, Lancia, Renault, Austin Rover, Porsche pour les principaux vont s’engager dans la construction de Groupe B, les trois premiers domineront le Championnat du Monde.
Carrosseries bodybuldées, moteurs turbo atteignant 600CV, transmission intégrale… la lutte est âpre. Le spectacle est au rendez-vous, il suffit d’imaginer de tels bolides sur les routes de Corse; hélas, les accidents aussi, souvent mortels. Fin 1986, les groupes B sont bannies des rallyes, survivant pour quelques années en rallycross ou dans des disciplines comme Paris – Dakar ou Pikes Peak.
Au Manoir, on peut admirer toutes les Groupes B importantes qui ont couru en rallye : Peugeot 205 Turbo 16 Ev.2, Renault 5 Maxi Turbo, Audi Quattro Sport, Lancia Rally 037 et Delta S4, MG Metro 6R4, Citroën BX 4TC, Nissan 240RS; toutes pilotées par les plus grands pilotes des années 80.

Les autres voitures de course

La collection est éclectique, ainsi le rallycross est bien représenté par des voitures qui ont fait les grandes heures de Lohéac, le rallye avec quelques perles comme la Ferrari 308 GTB d’Andruet ou la Ford Escort de Waldegaard, sans oublier la course d’avant guerre, les records avec la Petite Rosalie et la vitesse avec un dragster…

Laisser un commentaire