Une voiture, une miniature : Austin Healey 100 / Dinky Toys

Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546Une voiture historique, célèbre ou simplement originale et sa reproduction en miniature… Ce mois-ci l’Austin Healey 100 et sa reproduction par Dinky Toys. Stéréotype des petits roadsters anglais, l’Austin Healey est très présente dans les manifestations d’automobile ancienne comme Le Mans Classic. Née en Grande Bretagne, le joli modèle Dinky Toys a été importé en France.

Austin Healey 100, un pur roadster

Catalogue Austin Healey 100 (crédit club Austin Healey)Quand on parle d’Austin Healey, on pense immédiatement au roadster anglais et on oublierait presque qu’il s’agit d’une marque. Il faut dire qu’en dehors de la 100 et de ses évolutions, Austin Healey n’a produit qu’un autre modèle.
L’histoire commence en 1945 lorsque Donald Healey crée la Donald Healey Motor Company pour produire des véhicules de sport en petite série. Il faut savoir qu’avant guerre, Donald Healey, né en 1898 en Cornouailles, était pilote de rallye et qu’il a couru pour l’usine Invicta avec qui il gagne le Rallye de Monte Carlo 1931. Par la suite il travaille chez Triumph à la mise au point de modèles.

Après guerre, il devient donc constructeur et commercialise quelques modèles à moteur Riley puis Nash. En 1952, il présente au London motor Show, le prototype de la type 100 équipé d’un moteur Austin. Elle est très bien accueillie, aussi pour répondre à la demande, il se rapproche de Léonard Lord alors responsable de Austin Motor Company, une division de BMC (British Motor Corporation). Ce dernier voulait suivre l’exemple de Jaguar dont la XK 120 s’exporte aux États Unis, il va saisir l’opportunité.

Une nouvelle marque apparait donc en 1952, issue de la fusion des deux noms, Austin Healey. La type 100 sera le modèle phare de la marque, il évoluera et prendra diverses appellations jusqu’en 1968. Un autre modèle sera produit de 1958 à 1971, la Sprite, voiture de plus petite taille avec des phares caractéristiques qui lui ont valu le nom de Frogeye (yeux de grenouille).
La marque se résume à ces modèles et va s’arrêter après la Frogeye, l’accord de vingt ans signé à l’origine arrivant à son terme (1952 – 1972).

       Austin Healey 100           Austin Healey 100

L’Austin Healey 100 reste bel et bien le modèle qui a rendu célèbre la marque. C’est un roadster deux places. Rappelons que ce qui différencie un roadster d’un cabriolet, c’est que dans le premier la capote se replie et se range dans la malle, alors que dans le second, la capote est fixée à la carrosserie et se replie sur l’arrière.

Produite à partir de 1953, sur la base du prototype Healey Hundred (cent) présenté en 1952, elle adopte l’appellation Austin Healey 100, ainsi nommée parce qu’une des premières Healey a battu le record des 100 miles à l’heure sur une ligne droite en Belgique (160km/h). Elle reçoit une mécanique dérivée de l’Austin A90 Atlantic, un 4 cylindres de 2660 cm développant 90CV. Sa ligne plait immédiatement et ravit encore aujourd’hui. La 100 est très élégante, avec un arrière plongeant, une face avant avec les phares très hauts et une originale calandre trapézoïdale. Le pare-brise de faible hauteur est inclinable et, en vrai roadster, il n’y a ni capote ni vitres latérales.

       Austin Healey 100            Austin Healey 100 (crédit Wikipédia)

L’Austin Healey va connaitre de nombreuses évolutions au cours de sa carrière et ce sont 3 modèles différents qui vont se succéder. Il est difficile de trouver une chronologie claire sur internet, le site le plus précis est celui du Club Healey France. Il nous rappelle que l’appellation 100 est celle d’origine, elle sera maintenue jusqu’à l’introduction d’un moteur 6 cylindres, on les distinguera alors par 100-4 et 100-6.
L’Austin Healey 100 sera produite de 1953 à 1956 et connaitra 4 versions :
100 BN1 avec boite à 3 vitesses, 90 CV
100 BN2 avec boite à 4 vitesses, 90 CV
100 M avec boite à 4 vitesses, 110 CV
100 S avec boite à 4 vitesses, 132 CV – S pour Sebring, construit à 55 exemplaires pour la compétition. Elle est reconnaissable à sa calandre ovale.

La 100 sera produite à 15 000 exemplaires dont près de la moitié sera exportée aux Etats Unis.
A partir de 1956, la 100 est profondément transformée, elle passe au moteur 6 cylindres et la carrosserie, tout en gardant la même allure, est modifiée, plus longue, elle adopte une calandre ovale, elle sera déclinée en 2 et 4 places. Elle prend le nom 100-6 et pour la distinguer, la 100 d’origine est nommée 100-4. En 1959 elle s’appelle désormais 3000, ce qui correspond à la nouvelle cylindrée de 2912 cm3. Sa production s’arrêtera en 1968.

       Austin Healey 3000          Austin Healey 3000

Les Austin Healey 100, qui adopteront le nom de Big Healeys en 1958 pour les distinguer de la Sprite, vont, dans les 3 versions, participer durant 15 ans à de nombreuses  compétitions. Surtout à l’aise en rallye, l’Healey courra aussi aux Mille Miles, sur les circuits comme à Sebring et au Mans. Son palmarès est éloquent, on peut citer Liège-Rome-Liège 60 et 64, Coupe des Alpes 61 et 62, Rallye Autrichien des Alpes 62… Sur les circuits elle brillait dans les petites catégories, il faut aussi rappeler un moment dramatique du sport automobile puisqu’elle était impliquée dans l’accident des 24 Heures du Mans 1955 qui a fait 84 morts.

Les plus grands pilotes ont conduit l’Austin Healey, notamment Stirling Moss, Caroll Shelby, Vic Elford, Timo Makinen… et aujourd’hui elle reste très présente dans les compétitions pour véhicules anciens.

Austin Healey 100 SDinky Toys consacre l’Austin Healey

Être reproduit par Dinky Toys était une forme de consécration, l’Austin Healey peut donc s’enorgueillir, elle fait partie des roadsters anglais choisis par Liverpool, avec quatre autres modèles de ce type qui vont être regroupés dans la série 100, sous deux versions, sport et tourisme. Mais montrant bien que la petite Healey évoquait pour tous le roadster anglais, elle fut le seul modèle de ce type importé et produit en France, avec l’Aston Martin qui elle évoquait Le Mans.

Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 546

Alors que l’Austin Healey est commercialisée en 1953, il faudra attendre 1955 pour que Dinky Toys l’ajoute au catalogue anglais, tout d’abord en version sport sous la réf. 109, et en 1957 en version tourisme sous la réf. 103. Comme les modèles de cette période, le roadster est entièrement moulé en zamak, intégrant les sièges et le tableau de bord, les roues sont en zamak, ainsi que le volant à 4 branches situé à droite. Le pare-brise est représenté par une plaque de rhodoïd glissée dans une fente. Les détails et notamment la calandre caractéristique sont peints en argenté.

Ce qui différencie les deux modèles c’est d’une part les numéros de course, mais aussi  le conducteur, en tenue de ville grège sur la voiture de tourisme, en combinaison et casque blancs pour le pilote de course.

Deux coloris pour chaque modèle étaient proposés :
Austin Healey 100 tourisme réf.103 : beige, sièges et roues rouges; rouge vif, siège et roues gris. Produite de 1957 à 1960.
Austin Healey 100 compétition réf.109 : jaune d’or, sièges et roues bleus, n°21; crème, sièges et roues rouges, n°23. Produite de 1955 à 1959.
Elles étaient livrées en boite individuelles jaunes, illustrées.

Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 103 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 103 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 109Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 109 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 109 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 109

La production anglaise des Austin Healey 100 cessant en 1960, la petite anglaise va prolonger sa carrière en France. Fruit des échanges entre les deux maisons, le moule de l’Austin Healey va être donné à Bobigny. Elle va alors être produite en France en version tourisme, avec pour modifications la plaque de base qui indique Made in France, les jantes concaves et chromées, le volant à 3 branches français et un conducteur qui reste placé à droite. La Healey est peinte en blanc pur avec l’intérieur rouge, on retrouve l’argenté comme sur l’anglaise.

Le modèle, qui permet d’ajouter un modèle de sport au catalogue français pauvre dans ce domaine, est produit sous la référence 546 de 1960 à 1961 et il est livré en boite jaune illustrée.

       Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546        Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546

L’Austin Healey 100 Dinky Toys aura été produite dans les différentes versions, en Grande Bretagne et en France de 1955 à 1961. La période est assez courte, ce qui explique une relative rareté. La cote est d’ailleurs assez proche entre les modèles anglais et français, de l’ordre de 150€ NB et 100€ N.
Les Editions Atlas ont produit une belle copie du modèle Français que l’on trouve à 30€. Contemporaine de la vraie voiture, la Dinky Toys est superbe et mérite une place dans les vitrines de tous les collectionneurs.

Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546 Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546 Austin Healey 100 DInky Toys anglais réf. 109 et français réf. 546Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 546 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 546 Austin Healey 100 - DInky Toys réf. 546

Austin Healey 100 DInky Toys et Dinky Atlas réf. 546     Austin Healey 100 et Aston Martin DB3 DInky Toys réf. 546 et réf. 506

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Une voiture, une miniature : Austin Healey 100 / Dinky Toys

  1. Monique Brun dit :

    excellent article, parfaitement documenté et illustré…..Les articles du Fil Rouge Automobile sonr des plaisirs sans cesse renouvelés …………………..MERCI

  2. Mauduit dit :

    Article très documenté sur l’historique de la vraie voiture.
    Une petite faute de français à corriger ; sa ligne …ravie encore aujourd’hui ».
    ravit et non ravie , du verbe ravir et non ravier !
    Merci pour votre excellent article.
    P.M.

  3. Pluton dit :

    Bonjour tout le monde,
    Il y a aussi une Atlas de couleur vert England, très réussie aussi …….
    A+

  4. Jacques dit :

    Encore un excellent article fouillé mais il est dommage que les jantes chromées soient encore citées. Je rappelle pour la nième fois que Meccano n’a produit aucune jante métallique chromée après la guerre. Ça a été prouvé scientifiquement.

    Qu’en est-il de la Sprite de deuxième génération ?

    Autre petite faute de frappe :
    L’Austin Healey 100 Dinky Toys aura été produite dans las différentes versions

    Merci encore pour cet article et pour les informations qu’il apporte.

  5. Hennequin dit :

    Bonjour.
    Très bon article mais avec une petite faute de frappe concernant la couleur des sièges et des roues du modèle rouge : coloris gris.
    À rectifier si possible.
    Bien cordialement.
    R.Hennequin

  6. Philippe Danjou dit :

    Merci pour cet Excellent article. A noter au 1/43éme, un modèle identique chez Tekno ( que je pense assez rare ) et un autre chez Corgi Toys ( assez courant). Par ailleurs, une belle Austin Healey 3000 au 1/42 ème a été produite par Spot On. A part cela, je ne connais pas d’autre modèle de cette auto dans les productions de série à cette échelle. J’ai dans ma collection une très fidèle Bandaï au 1/32 ème en tôle lithographiée. Un modèle moins satisfaisant a été produit par Joustra, avec la capote fermée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.