Ferrari 312 P - Dinky Toys & Solido

Une voiture, une miniature : Ferrari 312 P de 1969 n°0870

31 août 2020
Commentaires 0

Une voiture historique, célèbre ou simplement originale et sa reproduction en miniature… Ce mois-ci, la Ferrari 312 P qui a couru le Championnat du Monde des voitures de sport 1969 et sa reproduction au 1/43ème. Après une année d’absence, la belle italienne n’aura pas permis à Ferrari de renouer avec la victoire, dominée par Porsche et Ford.
La 312 P connaitra deux versions, Barchetta et Berlinetta. Celle possédant le châssis 0870 aura la chance d’être reproduite en miniature sous les deux carrosseries, la première par Dinky Toys, la seconde par Solido.

Ferrari 312 P, une succession difficile

Dans la chronologie des prototypes Ferrari, la 312P prend la suite de la P4. Rappelons qu’en 1967, la P4 s’est adjugée le titre de Champion du Monde, à la lutte contre Ford et Porsche. Mais pour 1968, les règles changent et limitent la cylindrée des moteurs des prototypes à 3 litres, de fait, la P4 avec son moteur de 4 litres ne peut plus courir. Enzo Ferrari, pour protester contre cette décision, décide de ne pas participer au championnat 1968. Ferrari est ainsi absent des courses d’endurance pour la première fois depuis la création de la marque. Heureusement, l’absence sera de courte durée puisque dès 1969, Ferrari décide de revenir dans la course à l’endurance.

Il faut désormais construire une nouvelle voiture et elle se fera autour du moteur de la Ferrari 312 de Formule 1. La conception s’inspirera de la Ferrari 612 P conçue pour le Championnat CanAm. Il s’agit d’une carrosserie ouverte et la voiture utilise un cadre tubulaire sur lequel les panneaux en alliage léger sont rivetés. Le moteur est le V12 de 3 litres de la F1, développant 420 chevaux.
La nouvelle Ferrari porte le nom de 312 P (3 litres – 12 cylindres – P pour Prototype), elle est engagée pour la saison 2019 du Championnat du Monde des voitures de sport.

Ferrari 312 P - 4ème aux 6 heures de Brands Hatch 1969

Deux voitures sont construites, les châssis 0868 et 0870. Elles vont faire la première partie de la saison sous la forme ouverte (Barchetta) avant de recevoir un toit pour les 24 Heures du Mans (Berlinetta).
Malgré un premier engagement prometteur aux 12 Heures de Sebring, où la Ferrari 312 P (0868) va terminer 2ème, les résultats vont être décevant. C’est ainsi que l’on relève une 4ème place aux 6 Heures de Brands Hatch (0870), une 2ème place aux 1000 km de Spa (0870) et pour le reste ce ne sont que des abandons.

Arrivent alors les 24 Heures du Mans, pour lesquelles Ferrari va modifier la voiture. Le premier test lors du week-end des essais préliminaires au Mans, fin mars, avait montré la nécessité d’améliorer l’aérodynamique. Les deux 312 P ont donc été modifiées en installant un toit.
Malgré des essais corrects qui placent les deux Ferrari aux 6ème et 8ème place derrière les puissantes 917, les 312 P ne verront pas l’arrivée, la 0868/0872 abandonnant la 1ère heure et la 0870 la 16ème heure.
(À noter que la 0872 remplacera la 0868 qui avait été détruite à Monza mais pour Le Mans, la 0872 est engagée sous le numéro de châssis 0868).
Face à des résultats aussi décevants, Ferrari se retire du Championnat après Le Mans. L’exemple de Porsche avec la 917 incite Ferrari à se consacrer à la réalisation des 25 Ferrari 512 nécessaires à leur homologation pour 1970.

A l’issue du Mans, les deux 312 P furent vendues à l’écurie North American Racing Team de Luigi Chinetti. Fin 1969, la 0870 va être engagée pour trois dernières courses en CanAm.
En 1970, on retrouve nos deux Ferrari, toujours en version fermée, elles participent aux 24 Heures de Daytona où elles terminent 4ème (0872) et 5ème (0870). Elles reviennent en Europe pour les 24 Heures du Mans 1970 où seule la 0872 est engagée, elle termine la course à la 10ème place, mais elle est non classée pour distance insuffisante.

Ferrari 312 P, châssis 0870 : deux versions, deux miniatures


Combien de voitures ont été connues grâce à leur reproduction en miniature ? Certainement assez peu mais la Ferrari 312 P en fait partie.
Comme on vient de le voir, ce ne sont pas ses exploits qui l’ont rendu célèbre, mais plutôt le choix fait par les deux plus grands fabricants de voitures miniatures de la fin des années 1960 de la reproduire.

Pourquoi Dinky Toys et Solido ont-ils choisi cette voiture ? Il faut se souvenir que le sport automobile est à son apogée dans les années 1960, la décennie a connu la domination de Ferrari, la lutte Ferrari – Ford, l’arrivée au meilleur niveau de Porsche, la montée de nouvelles marques comme Alpine, Matra, Lola.
Mais depuis fin 1967, Ferrari est absent, son retour en 1969 ravit les passionnés et la nouvelle 312 P ne peut être que performante. Tout est réuni pour que les industriels de miniature en pointe se précipitent sur la belle italienne.
Hélas, les résultats ne seront pas à la hauteur des attentes mais pour les deux marques de miniatures, le coup est parti et la production lancée pour une commercialisation en 1970.

Ainsi, nous avons droit à deux miniatures et le hasard a voulu qu’il s’agisse de la même voiture, la Ferrari 312 P portant le numéro de châssis 0870. On retrouve son historique dans la première partie de cet article, c’est la 312 P la plus intéressante. Dinky Toys choisira la version découverte qui a terminé 4ème des 6 Heures de Brands Hatch 1969 et Solido la version fermée qui abandonnera à la 16ème heure des 24 Heures du Mans 1969.

Ferrari 312 P Dinky Toys : modèle français puis anglais

La Ferrari 312 P est commercialisée par Dinky Toys en avril 1970, sous la référence 1432. Produite dans sa version spyder, la miniature est très réussie, s’apparentant à une véritable maquette. Dinky Toys a choisi les portes ouvrantes et de nombreux détails renforcent le réalisme, on trouve ainsi arceau de sécurité, rétroviseur, pare-brise saute vent, jantes fidèles en plastique chromé, pneus en caoutchouc rainurés, aménagement intérieur en plastique noir. La carrosserie et le châssis métal sont peints d’un beau rouge Ferrari et la décoration par décalque correspond parfaitement à la n°60 classée 4ème à Brands Hatch avec les pilotes Pedro Rodriguez et Chris Amon.
La miniature était livrée en boite plastique transparente, fixée sur un socle jaune. Elle sera fabriquée en France de 1970 à 1972 puis en Grande Bretagne.
En effet, le moule de la 312 P a été donné à Liverpool qui l’a hélas affublé de roues « Speedwheels » en plastique et a peint la carrosserie en rouge métallisé avec les portes blanches. Les décalques ont disparu, seuls deux numéros 24 donnent l’illusion. La Ferrari ainsi modifiée a été commercialisée de 1971 à 1975 sous la référence 204. Elle était livrée en boite carton illustrée.

Ferrari 312 P Solido

La Ferrari 312 P référence 177 est annoncée au catalogue Solido 1970, ce que confirme la date 4/1970 indiquée sous le châssis de la voiture. Produite en version fermée du Mans 1969, Solido, contrairement Dinky Toys, a choisi de rendre le capot arrière ouvrant, il permet de découvrir la reproduction du moteur et des échappements réalisés finement en plastique. La Solido propose moins de détails que la Dinky, il faut dire qu’un voiture fermée cache l’essentiel. L’habitacle est réalisé en plastique noir, comme le volet arrière, l’essuie glace est gravé sur le pare-brise en plastique. Les jantes en métal sont très fidèles et les pneus sont en caoutchouc rainuré. La carrosserie reçoit un beau rouge Ferrari, alors que le châssis est en plastique noir. La planche de décalques fournie permet de reproduire parfaitement la n°18 des 24 Heures du Mans 1969, conduite par les pilotes Pedro Rodriguez et David Piper.
La miniature était livrée en boite carton avec fenêtre plastique transparente. Elle sera fabriquée de 1970 à 1974 et il est intéressant de noter que sur le catalogue de 1971, Solido écrivait en légende « elle a gagné les 12 Heures de Sebring », une double erreur puisque pour cette course, il s’agissait du modèle ouvert et la 312 P n’a jamais gagné.

La cote de la Ferrari 312 P

Recherchée par les collectionneurs, la cote s’établit ainsi :
Dinky Toys réf. 1432 (France) – NB 80€ N 50€
Dinky Toys réf. 204 (Grande Bretagne) – NB 60€ N 30€
Solido réf. 177 – NB 40€ N 25€

Pour conclure, un pot-pourri autour de la Ferrari 312 P : Dinky Toys, Solido et autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.