Un jouet Citroën – La Rosalie V de record

Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933La Citroën Rosalie est célèbre pour avoir établi de nombreux records d’endurance et de vitesse sur l’anneau de Montlhéry entre 1931 et 1936. Faisant l’objet d’une importante médiatisation, la Rosalie de record sera reproduite dans la gamme des Jouets Citroën sous de nombreuses formes, la plus spectaculaire étant la Rosalie V.

Citroën est une des marques les plus innovantes de l’histoire de l’automobile. On le doit à André Citroën dont le génie créateur et visionnaire a fait des miracles entre les deux guerres. Toujours à la recherche d’idées nouvelles, il était ouvert aux propositions et donnait toujours leur chance aux projets novateurs.

Des Citroën battent des records

La Rosalie V des records sur le circuit de Montlhery en 1933Au début des années 30, Jean Dintilhac, patron des huiles Yacco, courtise André Citroën alors sous contrat avec Mobiloil et afin de prouver une moindre usure des organes mécaniques, il fait tester un taxi B14 sur une longue période avec de l’huile Yacco.
A la suite des résultats très probants, Jean Dintilhac obtient de Citroën un châssis C6 F afin de tenter des records sur l’anneau de vitesse de Montlhéry.
Affiche les Rosalie de RecordIl faut pourtant préciser qu’André Citroën est réticent, il préfère les longs raids routiers comme les fameuses croisières aux records de vitesse. C’est alors César Marchand, ancien pilote des Voisin des records, qui le convaincra de participer à cette aventure.
La C6 F est transformée dans l’atelier de César Marchand où elle reçoit une carrosserie profilée en aluminium. Plusieurs pilotes participeront à l’aventure, ils se relaieront tous les 500 km. Baptisé «Rosalie», la C6 F s’élance sur l’autodrome de Montlhéry et du 22 octobre au 1er novembre 1931, elle parcourt 25 000 km à 108,511 km/h de moyenne, pulvérisant ainsi quatorze records internationaux.
Encouragé par ce succès, Jean Dintilhac achète un châssis de la nouvelle C6 G et prépare une nouvelle voiture. Rosalie II va rouler du 5 mars au 29 avril 1932, avant de casser son pignon de distribution. Elle parcourt 134 866 km, à une vitesse moyenne de 104,331 km/h et bat 50 records du monde et 81 records internationaux
Affiche La petite Rosalie Citroën - Musée de LohéacAndré Citroën, jusqu’alors réservé sur l’initiative de Yacco, se réjouit de ces résultats prometteurs et encourage alors la suite de l’aventure.
Le 26 avril 1933, l’équipe de César Marchand lance la Rosalie III, construite sur un châssis de 15 légère. Mais cette voiture qui devait battre le record du monde des 24 heures détenu par une Bentley ne tourne que 9 heures, victime d’une soupape grillée.
Elle sera réparée et prendra alors le nom de Rosalie V. César Marchand en profite pour redessiner la voiture dont la carrosserie est inspirée de l’aéronautique. Elle décroche alors 28 records mondiaux et 50 internationaux après avoir parcouru 90 073 km à 119 km/h de moyenne en 22 jours. 9 pilotes se seront relayés à son volant entre le 26 avril et le 24 mai 1933.
Mais les records de la Rosalie V seront occultés par ceux de la Rosalie IV, dite « Petite Rosalie », qu’André Citroën choisira comme fer de lance d’une vaste campagne publicitaire.
Au total ce sont 9 Rosalie qui seront construites entre 1931 et 1936.

La petite Rosalie Citroën - Réplique musée de Lohéac La petite Rosalie Citroën - Réplique musée de Lohéac La petite Rosalie Citroën - Réplique musée de Lohéac La Rosalie V des records sur le circuit de Montlhery en 1933 - Avec n°5 et publicité Yacco

Les Jouets Citroën de Marcel Gourdet

Publicité Les Jouets Citroën Virtuose de la communication, André Citroën a choisi le jouet comme un des vecteurs de promotion. C’est en 1922 que Fernand Migault, modeste fabricant parisien de jouets, présente au patron du quai de javel une Citroën B2 réduite au 1/10e. André Citroën est séduit, il perçoit immédiatement le bénéfice pour l’avenir en ciblant les enfants des années 20 et pour que, selon lui, leurs premiers mots soient « papa, maman et Citroën ».
Un accord d’exclusivité est passé en vue de reproduire des répliques exactes des voitures Citroën et à l’aide des plans fournis par l’usine, une première série de jouets sera mise en fabrication. Pour faire face à l’ampleur de la commande, Fernand Migault fait appel à son cousin, Marcel Gourdet.
Publicité pour les Jouets Citroën en 1923 (crédit Citroën)C’est ce dernier, dans son usine de Briare (Loiret), qui donnera aux jouets Citroën leur style, leur authenticité et leur finition. Il est considéré comme le véritable créateur des Jouets Citroën. En 1930, son entreprise devient la Compagnie Industrielle du jouet.
Reproductions exactes des modèles automobiles, les Jouets Citroën sont le fer de lance d’une formidable action de communication. Ces modèles réduits sont utilisés comme objets de décoration dans les vitrines des concessionnaires de la marque, des vitrines animées seront aménagées dans les grands magasins de Paris au moment de Noël.
La production des Jouets Citroën sera très diversifiée. Voitures et camions sortent sous plusieurs tailles, de la rarissime « Citroënnette » au 1/3e au petites « plâtre et farine » au 1/43e. Les deux échelles les plus significatives sont le 1/10e et le 1/15e.
Citoën Rosalie V de record, marquage Les  Jouets Citroën La collaboration avec Marcel Gourdet va durer jusqu’en 1934, date à laquelle, devant les graves difficultés financières de Citroën, le contrat entre la C.I.J et le quai de Javel est annulé, 2 033 369 jouets auront été produits. Marcel Goudet se tourne alors vers Louis Renault.
A partir de 1934, le destin des jouets Citroën reste flou, on sait que la fabrication sera reprise en 1936 par J.Rabier, il s’occupait alors des jouets chez Citroën. En 1937, il fonde sa propre firme à Montreuil sous la marque J.R.D.

La Rosalie des records au 1/10ème

Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933Les exploits des Rosalie de record ont bien évidemment donné lieu à des reproductions en modèles réduits, ce seront les derniers « vrais » jouets Citroën, sur une durée assez courte puisque le contrat avec C.I.J s’arrête en 1934.
Que ce soit en métal moulé ou en plâtre et farine, les Rosalie sont présentes à l’échelle du 1/43ème, ainsi Rosalie II et Petite Rosalie sont reproduites dans de nombreux coloris.
Au 1/15ème en tôle, c’est la Petite Rosalie qui est choisie, elle mesure 32 cm et elle est produite en divers coloris de 1933 à 1934.

Le modèle le plus grand, celui qui nous intéresse ici, est reproduit à l’échelle du 1/10ème sous la référence 75. Le modèle retenu est la Rosalie V qui a tourné en avril – mai 1933.
Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933La voiture est entièrement réalisée en tôle peinte et impressionne par sa longueur puisqu’elle mesure 43 cm. La ligne aérodynamique est parfaitement rendue, notamment l’arrière au fuselage caractéristique. Le pilote est moulé dans la carrosserie, seule la tête est en caoutchouc. La calandre est nickelée et les roues, de diamètre 69 mm, sont en tôle et équipées de pneus en caoutchouc de marque Michelin Superconfort. Les roues avant sont directionnelles grâce à un système à crans. Enfin elle est équipée d’un moteur mécanique à remontage par clé.

Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933 Citoën Rosalie V de record  Jouet Citroën au 1/10ème avec Citroën Traction Dinky Toys au 1/43ème Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933

La voiture, produite en différents coloris, était livrée en boite carton et arborait deux décalques indiquant « Citroën » et Rosalie V ». Le châssis est gravé « Les Jouets Citroën made in France ». Ce modèle n’est pas rare même s’il est difficile de le trouver en bon état. La Rosalie de record que nous présentons est en très bon état d’origine, seuls les décalques sont manquants. Ce modèle se négocie autour de 500 à 700€,  il peut dépasser 1500€ neuf et dans sa boite d’origine.

Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933 Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933 Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, détail sur le piloteCitoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, détail sur la direction Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, détail sur roue Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, détail sur chassis et moteur

Citoën Rosalie V de record - Jouet Citroën réf. 75, échelle 1/10ème, année 1933

Ce contenu a été publié dans Modèles réduits et jouets anciens, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Un jouet Citroën – La Rosalie V de record

  1. germain dit :

    bonjour
    je possède une rosalie grand modèle mais celui si présente une particularité
    c est un phare avant avec une commande sur le coté et emplacement pour une pile dessous
    je n arrive pas a avoir des information pour ce modèle
    d avance merci

  2. AL Maugain dit :

    Bonjour,
    Je possède cette voiture en jaune et en grand format. Elle est en très bon état. tout fonctionne, il me manque seulement la tête du pilote. Où la trouver? Merci

  3. THOMAS dit :

    Très intéressant article d’autant que je viens de trouver un modèle de celle-ci avec le corps en bon état mais il manque moteur, roues, pneus, tête pilote. Je vais essayer selon mon temps de restaurer ceci. Si vous avez des pistes ? merci

Laisser un commentaire