Une Voiture, une miniature : La Citroën 2 CV A / Dinky Toys

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - variantes 1, 3 et 5 Une voiture historique, célèbre ou simplement originale et sa reproduction en miniature… Ce mois-ci la Citroën 2 CV A et sa reproduction par Dinky Toys. 2019 est l’année Citroën puisqu’elle célèbre à la fois ses 100 ans et les 70 ans de la 2 CV. Après un début de carrière chaotique en 1949, la 2 CV va connaitre le succès que l’on sait. Dinky Toys comprendra très vite le potentiel de la voiture et en produira une superbe miniature.

La 2 CV stoppée par la guerre en 1939

Prototype 2 CV A 19392019 est une année importante pour Citroën puisqu’elle marque à la fois les 100 ans de la marque et les 70 ans de la mise en production de la 2 CV.
La 2 CV Citroën fait partie de ces voitures élevées au rang de mythe, un quasi monument historique de l’automobile. Stéréotype de la voiture populaire, elle répond au souhait d’André Citroën qui voulait démocratiser l’automobile. Hélas, il ne l’a pas connue, puisqu’il est décédé 4 ans avant la production du premier prototype en 1939.
Il faut rappeler que la marque Citroën a été reprise par Michelin en 1935, après sa mise en liquidation judiciaire. André Citroën décède le 3 juillet 1935, c’est alors Pierre Michelin qui va lui succéder à la tète de l’entreprise. Il ne va y rester que deux ans puisqu’il décède accidentellement en 1937, laissant la direction à Pierre Jules Boulanger, son adjoint.

Pierre Boulanger lance alors le projet d’une petite Citroën, une voiture de moins de 300kg, destinée aux classes sociales à faibles revenus et notamment au monde agricole. Le cahier des charges prévoit : 2 passagers, vitesse 60 km/h, consommation 3 l/100km, capable d’aborder les chemins dans un confort irréprochable tout en transportant 50kg de pommes de terre, le prix devant être le tiers de celui d’une Traction Avant.
Le projet porte le nom de TPV (pour Très Petite Voiture), il est mené par une équipe dirigée notamment par André Lefèbvre et Flaminio Bertoni.
Flaminio Bertoni a été engagé par André Citroën en 1932 pour diriger le bureau de style, il y restera jusqu’à sa mort en 1964. On lui doit les dessins de la Traction, de la 2 CV et de la DS, les trois modèles mythiques de Citroën, il créera aussi l’Ami 6.

Flaminio BertoniLa TPV va faire l’objet de nombreux prototypes entre 1937 et 1938, on parle d’une quarantaine au total. La voiture équipée d’un moteur de motocyclette est spartiate et ne possède qu’un phare côté gauche.
Prévue pour être dévoilée au Salon de l’auto 1939, la TPV ne sera jamais présentée, la déclaration de guerre annulant le salon. 250 voitures déjà assemblées seront détruites, seules 4 seront retrouvées. Une est rénovée par Citroën (celle ici en photo), les autres sont laissées en état.

Prototype 2 CV A 1939 Prototype 2 CV A 1939

10 ans de perdus mais le projet de la 2 CV abouti enfin en 1949

La guerre terminée, le projet redémarre et évolue, toujours sous l’impulsion de Pierre Boulanger. Ainsi le moteur, toujours de 375 cm3 à 2 cylindres, est désormais refroidi par air. Il développe 9 CV (2 CV fiscaux) et est équipé d’une boite à trois vitesses plus une surmultipliée. Passons sur tous les détails techniques bien connus pour rappeler que la petite Citroën est présentée au public lors du Salon de l’Auto de Paris, le 7 octobre 1948. Elle porte pour nom 2 CV Type A et le modèle est un prototype sans moteur.

La 2 CV A au Salon de l'auto de Paris 1949L’accueil est mitigé, la presse est critique notamment sur le design, le public est plus indulgent mais souvent moqueur, c’est plus la curiosité qui anime les discutions, la voiture n’étant pas encore disponible à la vente.
La mise en fabrication commence le 11 juillet 1949 et la mise en vente débute au Salon de Paris. Les commandes affluent mais les délais annoncés sont tellement longs, de l’ordre de 3 à 5 ans, que la 2 CV sera au début plus chère en occasion que neuve. La production augmente très lentement, 876 unités en 1949, 6200 en 1950, la 2 CV A sera ainsi produite à 125 573 unités entre 1949 et 1961.

La 2 CV A au Salon de l'auto de Paris 1950Durant cette première décennie, la 2 CV connaitra assez peu d’évolutions, en 1953, une première concerne la calandre, le cercle du logo est retiré, il ne reste alors que les deux grands chevrons en aluminium.
En 1954, la puissance du moteur est augmentée, elle passe de 9 à 12 chevaux. Pour l’occasion, la dénomination devient Type AZ et extérieurement, les 2 CV reçoivent des clignotants latéraux imposés par de nouvelles normes de sécurité.
En 1955, le Type AZL apparait, cette fois c’est le confort qui est amélioré avec de nouveaux sièges et un système de désembuage. L’extérieur n’évolue toujours pas, hormis quelques baguettes chromées.
En 1957, le Type AZLP est commercialisé, il se distingue par une porte de malle, qui se substitue à la capote descendant jusqu’au pare-choc. C’est la plus grosse évolution esthétique et pratique depuis le 1949.
L’esthétique sera modernisée en 1960 avec l’abandon du capot à petites nervures, il reçoit dorénavant cinq nervures et une nouvelle calandre. Cette modification entraine l’arrèt de fabrication de la 2 CV A des débuts. La modernisation aboutira à la 2 CV AZAM en 1963.

Citroën 2 CV A 1951 Citroën 2 CV A 1954

Citroën 2 CV et Dinky Toys, le début d’une longue histoire

La 2 CV a connu une durée de vie exceptionnelle de 40 années, durant lesquelles elle a connu une lente évolution, restant toujours fidèle à sa silhouette d’origine. Dinky Toys a très vite compris que la petite voiture populaire allait rencontrer le succès et a choisi de l’ajouter à son catalogue en 1952. Le succès de la miniature sera à la hauteur du vrai modèle, c’est pourquoi Bobigny mettra un point d’honneur à suivre les progrès de la 2 CV en faisant évoluer la miniature durant 30 années.
Tout va commencer par la 2 CV Type A, celle qui est commercialisée en 1949. On verra que Citroën et Dinky Toys vont alors mener un chemin parallèle.

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - catalogue 1956Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T de 1952

En 1952, Dinky Toys propose une reproduction extrêmement fidèle de la 2 CV. Réalisée entièrement en zamak, elle est finement moulée et reproduit, par exemple, parfaitement les 23 nervures du capot moteur, la calandre est fidèle avec le sigle Citroën dans un ovale ; les phares, les ouïes d’aération, les poignées de portes, la capote et l’unique feu arrière sont très fidèles. La Dinky Toys, commercialisée sous la référence 24 T, est irréprochable.
On pourrait simplement s’étonner des suspensions arrières écrasées. Mais Dinky Toys avait remarqué que le souplesse extrême de la suspension de la 2 CV faisait énormément varier son aspect, selon qu’elle était vide ou chargée, en toute logique, une Dinky Toys représentant une voiture qui roule, c’est l’aspect chargé qui a été retenu.
Tout d’abord livrée en boite de 6 et détaillée à l’unité, la 2 CV bénéficiera d’une boite individuelle en 1954, se distinguant comme la seule voiture à être diffusée selon les deux manières.

La 2 CV est un des modèles Dinky Toys qui va le plus coller à l’actualité de la vraie voiture, une évolution qui aurait pu être économisée tant l’évolution de la Citroën est faible, c’est donc tout à l’honneur de Dinky Toys. On va le voir dans les variantes qui suivent ainsi que dans les coloris proposés, correspondant tous aux couleurs du vrai modèle.

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - les 5 variantesOn dénombre de nombreuses variantes, pour simplifier, nous en retenons 5 que nous détaillons ci-après. Dans chaque variante, on rencontre les capotes en finition mate ou brillante. Les couleurs sont dominées par le gris, mais ce dernier connait de nombreuses nuances clairement identifiables comme le montre la photo ci-dessous.

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - de gauche à droite : variantes 1, 2, 3, 3, 4, 4Pour être complet, une cote pour modèle neuf et neuf en boite est précisée pour chaque couleur.

Les « un feu arrière »

Variante n°1 – production 1952
Un seul feu arrière, intérieur du toit lisse, axe de roue arrière non maté, calandre et phares ton de la carrosserie, pas de boite individuelle.
Couleur :
gris doré métallisé, capote gris foncé, jantes convexes gris doré métallisé. Cote N 250€
Variante n°2 – production 1953
Idem n°1 sauf axe de roue arrière maté
couleurs :
gris doré métallisé, capote gris foncé, jantes convexes gris doré métallisé. Cote N 200€
Variante n°3 – production 1954 – 1955
Idem n°2 sauf intérieur du toit lisse puis quadrillé, calandre et phares peints en argent, livrée sans puis en boite individuelle numérotée 24 T.
Couleur :
gris moyen, capote gris foncé, jantes convexes jaune crème. Cote NB 200€ – N 120€
gris moyen (plus foncé), capote gris foncé, jantes convexes gris doré métallisé (des 2 premières variantes) ou mastic (de la Vedette 24 Q). Cote NB 580€ – N 500€

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - variante 1 Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - à gauche variante 1 axe non maté, à droite variante 2axe maté Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - variante 3Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - variante 3, rare roues gris doré métalisé Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - un feu arrière : variante 1, 2 et 3 Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - un feu arrière : variante 3 avec boite 24 T

Les « trois feux arrières »

Variante n°4 – production 1956 à 1959
Idem n°3 sauf trois feux arrières
couleur :
gris clair, capote gris foncé, jantes convexes jaune crème. Cote NB 190€ – N 110€
gris clair verdâtre, capote gris foncé, jantes convexes jaune crème. Côte NB 240€ – N 160€
bordeaux, capote gris foncé, jantes convexes jaune crème. Cote NB 190€ – N 110€
bleu ardoise, capote bleu ardoise foncé (pré-série de la variante 5), jantes convexes crème. Cote NB 800€ – N 720€
Variante n°5 – production 1960 à 1963
Idem n°4 sauf roues désormais concaves, livrée en boite individuelle renumérotée 535
couleur :
bordeaux, capote gris foncé, jantes concaves gris clair. Cote NB 300€ – N 200€
bleu ardoise, capote bleu ardoise foncé, jantes concaves gris clair. Cote NB 300€ – N 200€

Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - trois feux arrières : variante 4 et 5, capotes brillantes et mates Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - trois feux arrières : variante 4 et 5 - gris clair et gris verdrâte Citroën 2 CV A - Dinky Toys 535 - trois feux arrières : variante 5 roues concavesCitroën 2 CV A - Dinky Toys 535 - trois feux arrières : variante 5 roues concaves Citroën 2 CV A - Dinky Toys 535 - trois feux arrières : variante 5 roues concaves Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T & 535 - trois feux arrières : variante 4 et 5 - Deux types de boiteCitroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T & 535 - trois feux arrières : variante 4 et 5 - Deux types de boite Citroën 2 CV A - Dinky Toys 535 - trois feux arrières : variante 5 roues concaves Citroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - les 5 variantes - la plupart des couleursCitroën 2 CV A - Dinky Toys 24 T - les 5 variantes

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Une Voiture, une miniature : La Citroën 2 CV A / Dinky Toys

  1. Cussonnet dit :

    Excellent article et merci d’avoir tenu compte de mes remarques sur la définition d’axe maté et non maté exprimées dans mon commentaire du 12 avril 2019.

    https://www.filrouge-automobile.fr/2015/03/22/la-citroen-2-cv-dinky-toys-30-ans-au-catalogue/

  2. Brun dit :

    Un article formidablement bien documenté, quasiment  » encyclopédique » !!!!!BRAVO

  3. Marc dit :

    Vraiment très bien réalisé ce dossier sur la 2 cv Citroën, félicitations.
    Marc (35)

  4. dinkycollect dit :

    Encore une fois bravo pour cet article excellent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.