Une Voiture, une miniature : La Renault Estafette camping / Dinky Toys

Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette campingUne voiture historique, célèbre ou simplement originale et sa reproduction en miniature… Ce mois-ci la Renault Estafette de camping et sa reproduction par Dinky Toys. Le camping car est à la mode et le phénomène n’est pas récent. L’Estafette, née en 1959, il y a 60 ans , servait déjà de base à ces véhicules de loisir. Dinky Toys, en la reproduisant, a permis à l’époque de faire connaitre l’Estafette en configuration camping.

L’Estafette, moderne et polyvalente

Renault a toujours pris soin de proposer des utilitaires dans sa gamme et au début des années 1950, le besoin de moderniser son offre se fait pressante. En effet, entre la vieillissante Juvaquatre et le 1000kg, il y a de la place pour un fourgon plus moderne et plus modulable. En 1953, parallèlement au projet de la Dauphine, la Régie Renault lance l’étude d’une fourgonnette qui partagera de nombreux éléments techniques avec la berline.

L’équipe projet dirigée par l’ingénieur Guy Grosset-Grange, afin d’abaisser le seuil de chargement, adopte la traction avant, s’inspirant du Citroën type H, ils libèrent ainsi la partie arrière de tous les organes mécaniques. La fourgonnette sera la première Renault à traction avant.
Les lignes de l’Estafette modernisent le concept de la camionnette avec ses formes rondes et joviales d’autant qu’elle est livrable dans des coloris vifs, comme le jaune, le bleu ou l’orange, qui tranchent avec les gris de la concurrence.

Gamme Estafette - Catalogue Renault

Présentée à l’été 1959, il y a 60 ans, la commercialisation de l’Estafette est lancée lors du Salon de l’auto de Paris. Une gamme complète est proposée à la clientèle :  le fourgon 600 kg, le fourgon surélevé, le Pick-up bâché et le Microcar de 9 places, auxquels il faut ajouter la Zone bleue, qui répond à une particularité française qui interdit la présence d’utilitaires de plus 500 kg de charge utile en ville.
C’est une base, de nombreuses carrosseries spécifiques pour les professionnels seront aménagées et une plate-forme cabine sera livrée permettant des adaptations de carrossiers indépendants. Le succès de l’Estafette sera important puisque 533 113 exemplaires seront fabriqués de 1959 à 1980.

L’estafette, un Combi à la française

Parmi les innombrables versions, une des plus intéressante est la version camping. Dans les années 1960, la mode est à la toile de tente et la caravane commence à se multiplier. Mais l’engouement pour le camping car est encore balbutiant. Des adaptations sont réalisées sur de nombreux types de fourgonnettes, mais celui que tout le monde a en mémoire, celui qui reste la référence, c’est le Combi de Volkswagen. Pourtant les Français ne sont pas en reste et des carrossiers indépendants s’emparent de l’Estafette de la Régie Renault pour la transformer en véhicule de loisir.

Estafette camping - Catalogue Renault

Le plus souvent c’est la version Alouette qui est une utilisée, cette dernière s’apparente au Microcar mais est plus modulable. La version à toit surélevé est également préférée, avec ses 29 cm de plus, elle permet de se tenir debout à l’intérieur du fourgon.
Catalogue Renault 1961 (source Diguedinguedong forum)Les aménagements intérieurs sont calqués sur ceux des caravanes, même si l’espace est plus restreint. L’Estafette est très accessible avec sa porte coulissante côté droit et les portes arrières ouvrantes en trois parties.
La Régie Renault ne réalisait pas elle même les aménagements mais en homologuait certains tels que ceux de Star International et de Pierrard, comme précisé sur le catalogue de 1961.

Restant plus anecdotique que le Combi, l’Estafette camping retrouve de nos jours une seconde jeunesse chez les amateurs de véhicules anciens.

Estafette camping - vue éclatée - Catalogue Renault

Une Estafette camping rendue célèbre par Dinky Toys

Avec l’Estafette camping, Dinky Toys offre des heures de jeux et de rêves aux enfants des années 1960, en effet, la miniature, par ses détails et ses parties ouvrantes, suscite l’imagination, et ce fourgon de camping se rattache aux vacances et à l’aventure.
C’était toute la force de Dinky Toys, des miniatures fiables et réalistes, un catalogue qui mêlait des voitures attendues et des véhicules méconnus.

   Dinky Toys réf. 563 - Renault Estafette pick-up   Dinky Toys réf. 564 - Renault Estafette miroitier

Lorsque Dinky Toys commercialise en 1965 l’Estafette camping, la fourgonnette de Renault est déjà bien connue de la jeune clientèle de Bobigny. En effet, dès 1960, une version pick-up bâché (réf. 563) avait été ajoutée au catalogue, déjà le choix de cette version privilégiait l’aspect ludique, deux fourgons en un grâce à la bâche amovible.
En 1963, c’est une version miroitier (réf. 564) qui est proposée, la base est la même et Dinky Toys conforte par ce modèle l’image d’un véhicule utilitaire très utilisé dans le monde du bâtiment.
Avec la version camping (réf. 565), Dinky Toys change de domaine et se tourne vers le véhicule de loisir. En 1965, le monde du camping et du voyage est en pleine expansion, le camping car commence à se développer. Dinky Toys, en fin observateur de son époque, ne laisse pas passer cette opportunité et va créer un nouveau modèle sur la base de l’Estafette Renault. Elle complète la caravane Hénon parue en 1959 et précède la Caravelair qui sortira en 1969.

   Dinky Toys réf. 563 & 565 - Renault Estafette pick-up et camping    Dinky Toys réf. 811 & 565 - Caravane Henon et Renault Estafette camping

La miniature existante est entièrement redessinée afin de la convertir en camping-car. Il s’agit de la version à toit surélevé, celui-ci est réalisé en matière plastique blanc/ivoire, il reproduit parfaitement les nervures caractéristiques. La carrosserie en zamak reçoit sur les deux côtés les vitrages habituels de la version Alouette. Ces vitrages en plastique transparent sont gravés pour simuler des rideaux.
Les parties ouvrantes sont généreuses et réalisées en plastique teinté dans la masse. On trouve côté droit une porte latérale coulissante et à l’arrière, un hayon et deux vantaux ouvrants. L’estafette camping est réalisée dans un unique coloris, bleu et toit blanc/crème. Il faut signaler que la porte latérale vieillit très mal et a une fâcheuse tendance à se décolorer. Autre désagrément, le hayon ne tient pas ouvert.

Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping

Contrairement aux deux premières versions reproduites par Dinky Toys, l’intérieur est aménagé. Il reçoit l’équipement habituel d’une caravane, les éléments sont en plastique ivoire et la banquette est décorée. Le poste de conduite est en plastique rouge et le volant est blanc. Pour le reste on trouve les équipements classiques des Dinky Toys de cette époque, feux scintillants, plaque de châssis en acier anodisé, jantes concaves en acier puis en alu avec pneus Dunlop, pare-chocs et calandre soulignés en argenté.
L’Estafette était livrée dans une boite individuelle, magnifiquement décorée par Jean Massé, on y voit l’estafette installée, portes ouvertes, dans un décor de verdure près d’un plan d’eau, le rêve de vacances !

Produite de 1965 à 1971, L’Estafette camping Dinky Toys n’est pas rare même si la fragilité et le mauvais vieillissement des éléments en plastique la rend difficile à trouver en parfait état. Sa cote s’établit autour de 250€ neuve et en boite et 130€ sans la boite. Une reproduction par les Éditions Atlas existe, elle se trouve autour de 30€.

Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette campingDinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping Dinky Toys réf. 565 - Renault Estafette campingDinky Toys réf. 565 - Renault Estafette camping

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Une Voiture, une miniature : La Renault Estafette camping / Dinky Toys

  1. Picard dit :

    Entre un très bon article parfaitement écrit et illustré. Bravo !

  2. Mario Salette dit :

    Merci, un autre reportage très bien réussi!

  3. Brun Jean dit :

    bravo encore pour cet excellent article qui redonne vie à ce très beau modèle ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.