Une Voiture, une miniature : La Porsche 917/30 CanAm de 1973

 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001Une voiture historique, célèbre ou simplement originale et sa reproduction en miniature… Ce mois-ci la Porsche 917/30 et sa reproduction par Eligor. Beaucoup de choses ont été dites sur la Porsche 917 en ce 50ème anniversaire, alors nous avons choisi un aspect moins connu avec la version ultime développée pour le championnat CanAm 1973. Côté miniature, Eligor, loin de ces codes habituels, avait produit une belle réplique.

Voiture de compétition du siècle, la Porsche 917 est une voiture de sport

La Porsche 917 a été élue « Voiture de compétition du siècle » par 50 experts internationaux des sports mécaniques de la presse spécialisée. Cette reine de l’endurance, dont les performance lui aurait permis de figurer en bonne place de la grille des F1 de l’époque, reste la référence des voitures de course. Pourtant on oublie que la 917 n’est pas un prototype mais une voiture de sport, disponible en 1969 au catalogue Porsche pour le prix de 175 000F.

Il faut rappeler qu’en 1968, afin de limiter la puissance des voitures de course, la CSI (Commission Sportive Internationale) décide de limiter à 3000 cm3 la cylindrée des prototypes et à 5000 cm3 celle des voitures de Sport, mais ces dernières doivent être produites à 50 exemplaires, nombre qui sera réduit à 25 exemplaires afin d’élargir le plateau.
Contre toute attente, Porsche va exploiter le nouveau règlement et réaliser l’impensable, concevoir un véritable prototype homologué sport, construire 25 voitures de 4,5L de cylindrée.

Les 25 Porsche 917 de l'homologation (crédit Porsche)
Conçue sur la base de la 908, la 917 va être réalisée en quelques mois et le 20 mars 1969, la FIA débarque chez Porsche mais refuse l’homologation, toutes les voitures n’étant pas achevées. Nouveau rendez vous est pris le 21 avril, cette fois la FIA découvre interloquée les 25 Porsche 917 alignées dans la cour de l’usine. La 917 est homologuée en Sport.

La 917 va connaitre un développement extrême

Celle qui a été conçue pour gagner les 24 Heures du Mans, remplit son contrat en 1970 et 1971, ajoutant à cela la victoire au Championnat du monde des marques, trois années de suite de 1969 à 1971. Son 50ème anniversaire a permis de se remémorer l’histoire de cette fabuleuse voiture, mais on connait moins la deuxième partie de sa carrière, celle qui lui a permis de dominer la compétition de l’autre côté de l’Atlantique.

 Porsche 917 vainqueur 24 heures du Mans 1970   Porsche 917 vainqueur 24 heures du Mans 1971

L’écrasante domination de la 917, qui plus est avec une voiture de Sport, n’a pas plu aux instances automobiles. Dès 1972 le règlement va évoluer, la cylindrée maximale est ramenée de 5 à 3 litres et à le poids minimal est monté à 650 kg, la Porsche 917 ne peut s’adapter et doit se retirer des compétitions européennes.
Mais, depuis l’été 1969, Porsche s’était discrètement intéressé à un autre type de compétition, la CanAm. Il faut précisé qu’Audi a soutenu Porsche dans cette aventure américaine en prolongement des relations commerciales qui les unissaient sur le continent américain, notamment grâce au dirigeant de Volkswagen Amérique, Josef Hoppen.

La CanAm, abréviation de Canadian-American Challenge Cup, était un championnat qui se déroulait en Amérique du Nord, sur deux circuits canadiens et quatre circuits américains. Cette compétition, organisée de 1966 à 1974, puis de 1977 à 1986, laissait beaucoup de liberté aux constructeurs. Les faibles restrictions en matière de puissance et d’aérodynamique ont permis beaucoup d’innovations et une véritable course à la puissance.
McLaren / Chevrolet a dominé le Championnat pendant cinq années avant que Porsche ne débarque en CanAm. Un programme allégé en 1970 et 1971 a montré tout le potentiel d’une 917 adaptée à ces courses sprint. Alors, lorsqu’en 1972, le règlement ne lui a plus permis de s’exprimer en Championnat du Monde, Porsche, avec le soutien d’Audi, s’engagea en CanAm en mettant a disposition du Roger Penske Team la 917-10.
Il s’agit d’un spider propulsé par un moteur 12 cylindres 5 litres à turbocompresseur, développant 1000 ch. Le turbo n’est à cette époque pas encore bien maitrisé en compétition, la 917-10 reste comme la première voiture turbocompressée compétitive sur circuit.

 Porsche 917/30 CanAm 1973
Pour le Championnat 1972, la voiture était confiée à Mark Donohue qui domina le début de saison mais fut victime d’un grave accident. George Follmer pris le relais et gagna cinq courses (Road Atlanta, Mid-Ohio, Road America, Laguna Seca et Riverside) lui permettant d’être sacré Champion de la discipline. La Porsche 917/10 remporte six des neuf courses et termine en tête du championnat 1972.

 Porsche 917/10 CanAm de 1972 (crédit Porsche)
1973 sera l’année du triomphe pour Porsche qui présente une voiture remaniée, la 917/30. C’est toujours le Roger Penske Team qui est aux manettes mais cette fois le sponsor est le groupe pétrolier américain Sunoco, la Porsche adopte donc une nouvelle décoration bleu, jaune et rouge, conforme aux couleurs de la marque.

 Porsche 917/30 CanAm 1973 (crédit Porsche)
La 917/30 est une évolution profonde de la 917/10, elle se distingue par une nouvelle aérodynamique avec un nouvel aileron arrière à faible traînée, un empattement allongé, un moteur de 5,4 litres survitaminé par deux gros turbos qui permet à la 917/30 de développer désormais 1100 ch, et même jusqu’à 1 500 ch avec le boost. En effet, le pilote a désormais à sa disposition une molette pour moduler la puissance du moteur. Mark Donohue, qui a repris le volant de la Porsche, remporte six victoires consécutives (Watkins Glen, Mid-Ohio, Road America, Edmonton, Laguna Seca et Riverside) et le titre CanAm 1973. Porsche ajoute ainsi un second titre CanAm à son palmarès, mais se retire de cette compétition puisque pour 1974, le règlement est modifié pour réduire la puissance rendant la 917 non conforme.

 Porsche 917/30 - record Tallageda en 1975

C’est la fin officielle de la Porsche 917 en compétition, une des plus fabuleuses voitures de course de l’histoire. Mais avant d’entrer au musée, hors compétition, la 917-30 va s’offrir un petit supplément le 9 aout 1975. Marc Donohue, au volant d’une voiture décorée en rouge et siglée Cam2, bat le record du monde de vitesse sur circuit fermé avec une moyenne de 355,923 km/h sur un tour de l’oval de Talladega en Alabama.
La page de la 917 se referme après 5 années de domination. Marc Donohue qui aura contribué à sa gloire se tue le 19 aout 1975 au volant d’une F1 March Penske.

 Porsche 917/30 CanAm 1973      Porsche 917/30 CanAm 1973
 Porsche 917/30 CanAm 1973
La Porsche 917/30, une exception dans la gamme Eligor

Eligor est connu comme une des premières marques de miniatures créées dans les années 1970 pour satisfaire les collectionneurs. A côté des marques de petites voitures destinées aux enfants, des marques vont voir le jour et reproduire des voitures tournées vers le modélisme. Les plus anciennes sont Rio, Brumm et Eligor.

Créé en 1976 par Jacques Greilsamer, le fils d’un garagiste parisien, Eligor est l’association des noms des deux garages de son père, Elite et Vigor. La production au 1/43ème est au départ consacrée aux modèles d’avant guerre dont certains servent de base à de nombreux publicitaires.
Rapidement le catalogue s’étoffe avec les véhicules de l’immédiat après guerre. Eligor a racheté des moules provenant de chez Norev, ces derniers vont servir de base à une nouvelle gamme. Si la forme Norev est bien reconnaissable, le traitement est différent puisque les Eligor sont réalisées en zamac et la finition est bien améliorée.

Dés l’annonce de sa création, fin 1975, Eligor avait envisagé deux séries, la reproduction en zamak des voitures anciennes qui a permis à Eligor de s’installer dans ce nouveau créneau de la miniature de grande série pour adulte, puis une série de voitures de course réalisées en plus petit nombre. Il va falloir attendre 1977 pour voir Eligor se lancer dans cette petite série qui ouvrira la voie, bien plus tard, aux maquettes vendues montées.

Deux voitures sont annoncées, la Porsche 917/30 CanAm et la Matra 670 B. Pour ce programme, Eligor fait appel à Yves Evrat, connu dans les milieux du modélisme comme un précurseur des transformations de miniatures industrielles (notamment sur Solido) et de création de kits. Pour Eligor, Yves Evrat va créer les deux moules et réaliser deux petites séries. C’est la Porsche qui sortira la première, mi 1977, elle sera réalisée en résine, puis la Matra, début 1978, qui elle sera réalisée en White metal. Les voitures sont signées « Création Yves Evrat Production Modélisme – Eligor ».

     Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001     Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001

La Porsche CanAm Eligor sera donc commercialisée en aout 1977, tout d’abord dans sa robe rouge portée lors du record du monde sur circuit obtenu en 1975, puis dans la version bleue Sunoco de 1973. La Porsche 917/30 porte la référence 2001 et ne sera fabriquée que sur une courte période. Pourtant elle se distingue par un montage soigné, une grande fidélité des formes et de la décoration. De nombreux détails sont peints à la main et l’intérieur est fidèlement reproduit.
Mais le prix de vente de cette série était beaucoup plus élevé que celui des autres Eligor et surtout des Solido qui venait de présenter la 917/10 et un kit permettant de réaliser diverses versions. Le prix de l’Eligor était proche des modèles spéciaux de l’époque, la miniature étant assimilé à un kit monté, fabriqué en petite série. De fait, le succès ne sera pas au rendez-vous, d’autant qu’on lui reprochera aussi son poids très léger, les collectionneurs ne sont alors encore que peu familiarisés à la résine, c’est pourquoi la Matra sera réalisée en métal.
40 ans après, cette Eligor est très intéressante, du point de vue de l’histoire de la Porsche 917, mais aussi de l’histoire de la voiture miniature. Elle représente un virage dans l’approche du modélisme au 1/43ème pour adultes et s’accorde parfaitement aux Solido de la même période qui avait la même visée.
Un constructeur industriel qui a tenté l’aventure du modèle en petite série, monté à la main, reste un fait unique dans l’histoire de l’automobile miniature,

 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001

 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001 & Porsche 917 K Solido     Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001 & Porsche 917/10 Solido

La Porsche et la Matra restent une exception pour la marque Eligor qui arrêtera cette série après ces deux modèles. Eligor restera toujours centré sur les véhicules populaires puis les camions.
Très peu courante de nos jours, la Porsche Eligor se négocie autour de 60€ en version Sunoco et 80€ en version record. Elle n’a pas à rougir devant des modèles plus récents comme celui réalisé par Spark et présente l’intérêt d’être contemporaine de la vraie voiture.

 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001  Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001  Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001  Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001 & Porsche 917 K et 917/10 Solido  Porsche 917/30 CanAm 1973 Eligor & Porsche 911 RSR de 1975 AMR : Ecurie Penske Racing
 Porsche 917/30 CanAm 1973 - Eligor Réf. 2001

Ce contenu a été publié dans Une voiture, une miniature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to Une Voiture, une miniature : La Porsche 917/30 CanAm de 1973

  1. Brun Jean dit :

    Article tout à fait passionnant,, rédigé pars des passionnés ….. BRAVO !!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.