Autobrocante de Lohéac 2019 : 40 ans de moteur turbo Renault

Autobrocante de Lohéac 2019 - Renault RS 01 et RS 10L’Autobrocante Festival de Lohéac est le fief de Renault depuis son origine, la 27ème édition ne l’a pas démenti. Cette année, ce sont les 40 ans de la première victoire d’une F1 Renault Turbo qui était le thème, il était l’occasion de fêter les productions Turbo de route comme de course des années 1980 à 1990 : l’occasion de revoir quelques voitures devenues mythiques.

Autobrocante de Lohéac 2019 - L'afficheUne grande partie du nombreux public présent tous les ans à Lohéac est tout acquis à Renault et Alpine. De fait aucune chance de voir un jour une autre marque comme invitée de l’Autobrocante. Nous aimons aussi beaucoup Renault mais à force, on voit souvent les mêmes voitures, on ne s’en lasse pas.
Renault Classic avait donc amené deux F1 Turbo, la RS01 de 1977, la première F1 Renault, et la RS10 vainqueur du Grand Prix de France 1979 avec J.P. Jabouille, objet de l’anniversaire.
A côté, un échantillonnage de modèles Turbo qui ont porté les couleurs de Renault avec succès sur circuit et en rallye étaient du voyage : l’habituelle R5 Maxi Turbo de J. Ragnotti (on ne compte plus sa présence), la R5 Turbo, la R21 Turbo, la R11 Turbo gr. A.
Côté amateurs, les modèles Turbo homologués pour le rassemblement nous rappelaient la grande époque du turbo Renault : Alpine V6 Turbo, R5 turbo gr. B, R5 Alpine, R5 GT turbo, R11 turbo (dont 2 Zender), R21 turbo et même un Fuego turbo version EU.
Tout le monde a tourné sur la piste avant que le public puisse approcher les véhicules et obtenir des dédicaces des anciens pilotes habituels de Renault.

Voilà pour le ballet Renault, rodé et sans surprise, comme la brocante et la visite du musée, on y revient tous les ans, on aime mais on n’est plus surpris. Sauf cette année de ne pas trouver de Dinky Toys « achetables », de voir la montée en puissance de Ottomobile et Solido dont un stand était dédié aux rééditions du club, nous y reviendrons dans un prochain article.
En attendant la 28ème édition, place aux images.

Ce contenu a été publié dans Reportages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.