Collection Dinky Toys classée en "série modèle"

Dinky Toys, de la série à la série-modèle

18 mars 2022
Commentaires 19

Si Dinky Toys est la marque de miniatures la plus célèbre et la plus collectionnée, elle est aussi la plus vaste. Ainsi, on estime que la production anglaise dépasse les 1000 modèles et la production française les 600. En tenant compte des déclinaisons de couleurs, en France ce nombre peut atteindre 2000 variantes.

On sait la complexité pour appréhender la collection des Dinky Toys, c’est pourquoi Filrouge automobile accompagne les collectionneurs avec les différents dossiers, les cotes et les articles, mais il nous a semblé utile d’aller plus loin avec la notion de série-modèle.
Revenons tout d’abord sur le système de classification des modèles mis en place par Dinky Toys avant de préciser cette notion de série-modèle.

La série au centre de l’organisation des Dinky Toys

Meccano a toujours veillé à donner une identité commerciale à chaque type de jouet. Ainsi seront créées, en appui du jeux de construction Meccano, d’autres marques dont les deux plus connues, Hornby et Dinky Toys, forment avec le Meccano la célèbre trilogie.

Chaque marque de Meccano possède son propre référencement, celui de Dinky Toys devant s’adapter à une production vaste et diversifiée. En effet, pendant 40 ans, Dinky Toys se sera intéressé à tout type de modèles liés à la locomotion et si les voitures sont majoritaires, les camions, fourgons, engins agricoles et de travaux publics, militaires, mais aussi avions, bateaux et même trains sont présents au catalogue.

Dinky Toys va donc structurer la production anglaise et française sur le même schéma, permettant à sa jeune clientèle d’hier et aux collectionneurs d’aujourd’hui de s’y retrouver.

  • Une première sélection en catégories distinguant les types de véhicules apparait clairement dans les catalogues. Les catégories séparent les automobiles, les utilitaires, les militaires, les accessoires, les avions, etc.
  • Le deuxième niveau s’organise autour de la série qui apparait dès 1934, avec la série 22 automobiles et la série 25 camions. Pour les collectionneurs, les séries vont devenir des marqueurs permettant de situer le type de modèle et l’époque de production. Certaines séries vont devenir mythiques comme les séries 24 et 500 des automobiles ou les séries 25 et 800 des camions.
    Colonne vertébrale de la production Dinky Toys, les séries vont connaitre deux périodes, de 1934 à 1959 avec la numérotation alphanumérique (un nombre, une lettre), et à partir de 1959 avec la numérotation numérique (un nombre de centaine).
  • Le troisième et dernier niveau est tout simplement la référence associée à chaque modèle. Elle reprend pour les premières générations le numéro de la série auquel est adjoint une lettre de l’alphabet : 24 A, 24 B, 24 C, etc. Mais l’alphabet n’a que 26 lettres et une série est rapidement épuisée, Dinky Toys passera donc au numérique et les modèles égrènent la centaine, par exemple pour la série 500 : 501, 502, 503, etc.
Collection Dinky Toys classée en "série modèle"

Une nouvelle notion dans la série, la « série modèle »

Nous venons de voir que dernier niveau de la chronologie est la référence, attachée à un modèle précis, mais une référence peut dissimuler de nombreuses variantes, liées à l’évolution des modèles tout au long de leur production.
En effet, la carrière des modèles était longue (souvent plus de 10 ans) et l’évolution technique des Dinky Toys était permanente. Beaucoup de modèles ont donc accumulé de nombreuses modifications au cours de leur production.
Il faut distinguer deux catégories pour un modèle :
1- les modèles avec plusieurs variantes : une carrosserie de base avec des changements de détails comme une modification de moule, l’apport de vitres, de nouvelles jantes, évolution de boite, etc.
2- les modèles avec plusieurs versions puis plusieurs variantes : ceci concerne le plus souvent les utilitaires dont le châssis/cabine reçoit divers aménagements comme une benne, une caisse de fourgon, etc, qui donnent lieu à une variation de la référence. Puis à ces versions s’ajoutent diverses variantes comme décrites sur la 1ère catégorie.

Collection Dinky Toys classée en "série modèle", ici les Citroën Traction 24 N

Voilà pourquoi il est très rare qu’une référence se résume à un modèle identique du début à la fin de sa production, d’autant qu’il faut intégrer les différents coloris qui, eux aussi, connaissent des évolutions, sans oublier les modifications de boites. Toutes ces évolutions donnent très souvent lieu à de véritables séries que nous appellerons série-modèle.

Les séries-modèle Dinky Toys sont nombreuses. Pour les automobiles, on pense aux Citroën Traction et DS, Peugeot 203, Simca 8, Renault 4L, Talbot Lago et Ferrari F1, etc. Pour les utilitaires, citons les Ford et Studebaker, les Peugeot D3A et Citroën 1200 kg, les Isobloc, Panhard semi-remorque, etc.

Pour le collectionneur, la recherche ne s’arrêtant bien souvent pas aux versions, le nombre de variantes peut l’entrainer sur des terrains complexes mais tellement passionnants. Et parce que la passion nous anime, Filrouge automobile va s’intéresser à ces séries-modèle, le premier épisode est consacré aux Simca Cargo et le second à la Peugeot 403.

Dinky Toys réf. 33 - "série modèle" des Simca Cargo
Dinky Toys - "série modèle" des Peugeot 403

  1. Encore une fois, un vrai plaisir de vous lire.
    En Angleterre, il y a de nombreux musées d’automobiles anciennes qui, tous ou presque, possèdent des vitrines présentant des Dinky mais je n’en connais aucun qui détient la collection complète. En 2009, le club anglais DTCA a organiser une superbe exposition au musée de Derby, pour les 25 ans de la marque. De grands collectionneurs européens, membres de ce club, avaient exposé les plus beaux modèles de leur collection. Un vrai régal !

    1. Bonjour,
      Oui, par exemple le musée de Reims, les belles champenoise d’époque possède une salle dédiée aux jouets automobiles, eux aussi d’époque.
      Si vous passez par là avec une heure ou deux à perdre, allez y, j’aime bien !
      Bonne continuation.

  2. Bonsoir, comme d’habitude un sujet très intéressant à lire. IL faut trouver l’idée en plus ! Mais l’alphabet n’a t-il pas 26 lettres; sauf erreur de ma part ?

    Salutations Hervé

  3. Article parfait a tous point de vue et toujours aussi passionnant pour les collectionneurs accros que nous sommes . N

    Je tiens aussi a vous remercier très chaleureusement pour les articles que vous nous faites partager.

  4. Encore une fois un reportage exceptionnel et nous en voulons encore !

    Vous faites un travail de grande rigueur avec des touches personnalisées dans le texte c’est ce qui fait notre bonheur . Photos exceptionnelles en plus !

    Mario Salette

  5. excellent article, comme d’habitude !!!!

    Mais là, comme il s’agit de Dinky Toys, l’intérêt et la motivation sont multipliés par 100 !!!!!

  6. Comme à l’accoutumé, un bel article qui est le début d’une nouvelle série d’étude de nos chères Dinky Toys. Chères miniatures que nous aimons mais également chères miniatures à l’achat pour les déclinaisons au sein d’une même référence.

  7. Bonjour,
    Existe-t’il ( France, Angleterre ou …..) un musée regroupant toutes les versions de Dinky (ou presque toutes….).
    Connaissant les prix des Dinky, il y a peu de particuliers financièrement capables d’amonceler tous les modèles et variantes possibles….
    Merci pour les belles photos, qui me donnent envie d’aller Dimanche à la bourse de Guermantes pour trouver ce qui me fait plaisir, pas forcément des Dinky d’ailleurs…..
    Salut à Tous.

    1. Je ne connais pas en France de musée consacré au Dinky Toys, c’es bien dommage. Peut être en Angleterre mais je n’ai pas cette info.

      Bien à vous.

  8. Passionnant, comme d’hab. Mais dangereux, terriblement dangereux. Ça s’appelle… le doigt dans l’engrenage ! Sérieusement on va tous vous lire avec bonheur, d’autant que les photos sont impressionnantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.